Le Far West de Jérusalem : « La police a peur d’entrer. Marcher dans ce quartier et craignez Dieu »

0
182
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Des dizaines de milliers d’habitants ultra-orthodoxes vivent dans le triangle des quartiers de Mea Shearim, Geula et Bukhari. Les rues sont particulièrement étroites, les maisons sont construites les unes sur les autres sans permis et, en fait, depuis des décennies, il n’y a pas eu d’activité officielle de l’État sur place. S’il est de coutume de dire que le gouvernement du Néguev a été perdu, c’est le miroir du sud israélien – sauf qu’il est situé au cœur de la capitale.

4Affichage de la galerie

Documenter les moments de Dardor Hafan lors de la manifestation à Jérusalem

3 raisons de manifester. Les émeutes du tin derador qui ont frappé Mirel
( Photo : Haim Goldberg, place Shabbat, porte-parole de la police )

Troubles à Jérusalem

« Le manque de présence de la police nous bouleverse. » L’émeute à Jérusalem
Les factions extrêmes sont principalement concentrées dans ces quartiers spécifiques. La secte de Jérusalem, Hassidism Told Aharon, Told Avraham Yitzchak, Setmar et le peuple des fanatiques des communautés lituaniennes, l’ancien Yishuv, les Karta Neturi, dont certains sont appelés « Sikrikim » et toutes sortes d’autres communautés et divisions.

 

Certains des habitants de l’endroit n’utilisent pas les services fournis par l’État par principe, d’autres renoncent aux allocations et aux paiements et ont des positions extrêmes sur les questions de pudeur et de ségrégation sexuelle. Pas plus tard que samedi soir, un magasin Halperin Optica a été vandalisé sur la place Shabbat, en signe de protestation contre une campagne en ligne mettant en scène des femmes « impudiques » selon ces ultra-orthodoxes.

Le principal dénominateur commun est que sur ce territoire – l’État n’est pas le souverain. Les véhicules de police, les véhicules municipaux, l’aide sociale, les pompiers et toute personne qui n’est pas résidente des lieux, sont attaqués dès qu’ils arrivent pour rendre service ou effectuer leur travail. Cette réalité existe depuis des décennies.

Les ultra-orthodoxes du quartier manifestent généralement pour trois raisons principales : les travaux de construction de la ligne de métro léger vert rue Bar Ilan, les manifestations contre les magasins de téléphonie mobile qui ne respectent pas les conditions casher extrêmes et les arrestations de déserteurs de l’armée.

Troubles à Jérusalem

Une vraie autonomie. L’émeute à Jérusalem
( Photo : porte-parole de la police )
L’un des plus grands changements dans la région est la construction de la ligne de métro léger à proximité de la zone. Depuis plus de deux années entières, la municipalité de Jérusalem et les entreprises responsables de la construction du métro léger subissent de lourds dégâts de la part des manifestants ultra-orthodoxes – plus de cent millions de shekels à ce jour. Les tracteurs prennent feu tard dans la nuit, et les clôtures des chantiers dont des dégâts qui causent pas mal de retards se produisent à chaque période. La police qui tente de sécuriser les chantiers attache des sociétés de sécurité aux ouvriers, et malgré tout cela les chantiers qui souffrent d’un ralentissement progressent, et seront enfin terminés.
Jeudi dernier, Mirel Dzalovski, 40 ans, mère de 11 enfants, est allée faire ses courses à l’épicerie et a été touchée par une poubelle géante enflammée lancée par plusieurs manifestants . La poubelle l’a écrasée contre le mur et Merle a été grièvement blessée. Elle est hospitalisée depuis jeudi soir dans un état potentiellement mortel à l’hôpital Shaare Zedek. La poubelle qui a frappé Mirel n’est pas la seule qui est tombée lors de cette manifestation, et elle survient après des milliers de poubelles et des incidents dangereux qui ont presque coûté des vies humaines lors de ces manifestations.
Troubles à Jérusalem
Les manifestants ont protesté contre l’arrestation de Yehoshua Dadon la semaine dernière, soupçonné d’avoir incendié un magasin de téléphonie mobile dans le quartier de Geula il y a plusieurs mois.
Les résidents qui vivent dans la région nous ont dit hier que la manifestation au cours de laquelle Mirel a été blessé était une manifestation de routine. Menachem, un habitant du quartier de Guéoula, a affirmé que « tout le monde est maintenant indigné et choqué par la façon dont la femme a été blessée, mais demandez à n’importe quel ultra-orthodoxe moyen et ils vous diront que ces dernières années, marcher ici est devenu une peur de Dieu . Toute la zone de la place Shabbat et de la rue Bar Ilan est un désordre différent à chaque fois. C’était autrefois un magasin de téléphones portables, parfois il arrête un renégat et parfois c’est juste pour ceux qui sont paresseux ou ennuyés qui ont du temps le vendredi soir après le cholent. En bout de ligne – il n’y a pas de justice ici. »
Meir, un habitant du quartier de Beti Ongrin, a déclaré que « notre gros problème est qu’une sorte de territoire s’est créé ici, certains diraient une autonomie, où au fond nous faisons ce que nous voulons. La police ne vous le dira pas, mais ils ont peur d’entrer.  Ce qui s’est passé ce week-end est un peu un renversement de tendance, et peut-être pour certains c’était un signe que ce gâchis et le manque de la présence de la police et de la municipalité ici se retourne contre nous. Tout adolescent ou adulte qui enfreint la loi en profite, et vous ne pouvez arrêter personne.
« Pendant des décennies, depuis la fameuse lutte de Shabbat à Bar Ilan, le public ultra-orthodoxe a appris que pour vaincre les systèmes, il faut faire preuve de force et de puissance. Cependant, maintenant, on a le sentiment que les choses deviennent incontrôlables. Tous les communautés qui étaient autrefois petites et insignifiantes se sont considérablement développées – et il n’y a pas de grandes Torahs qui soient acceptées par tous . De plus en plus de divisions sont créées et l’homme qui est honnête à ses yeux le fera. »
 
Leah, une habitante du quartier de Bucharim, a évoqué la difficulté de vivre devant le tramway de Bar Ilan : « La plupart des habitants veulent qu’il y ait un train, mais comprennent qu’il n’y a aucun moyen de lutter contre les extrémistes de Mea Shearim Presque chaque semaine, et parfois chaque soir, ce sont des dizaines d’extrémistes qui viennent manifester financés par tous les hassidismes de l’étranger ou de toutes sortes de communautés extrêmes. Parfois même des bus de Beit Shemesh arrivent et amènent des manifestants avec eux. Nous, les voisins, souffrons et nous n’avons rien à faire. »
« La rue Bar Ilan est notre arrêt principal. Chaque femme ou homme ultra-orthodoxe de retour de voyage descend à Bar Ilan. Ces deux dernières années, c’est devenu insupportable. Chaque fois que j’y croise, je peux me retrouver au milieu d’une situation violente. Des dizaines d’hommes qui courent dans la rue, des fers à repasser qui tombent…C’est nous qui passons dans la rue parce que c’est leur maison et qui absorbons les erreurs de la police. Notre seul espoir est que les travaux progressent et qu’un jour cette horreur prendra fin. »
Sarah, une habitante de Mea Shearim, a résumé les pensées qui ont pu être à l’origine de tout ce remue-ménage : « Chaque fois que la police entre dans notre maison, c’est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Nous préférons qu’ils ne le fassent pas, et ainsi il n’y aura pas d’accidents. Vivons dans la voie de la Torah sans les lois de l’État sioniste. Nous savons comment résoudre nos problèmes par nous-mêmes, et nous n’avons aucun intérêt que l’État nous éduquent sur la façon de se comporter. »
La réponse de la police est différente
« Complètement contrairement à ce qui a été affirmé, la police israélienne opère partout à Jérusalem pour maintenir la loi et l’ordre chaque fois que nécessaire. Cela a également été le cas lors des récents troubles dans la région, lorsque certains d’entre eux sont devenus violents de la part des émeutiers et des contrevenants. La dernière de ces dernières semaines a été le contexte d’une activité policière déterminée pour arrêter un suspect qui a mis le feu à un magasin de téléphones portables il y a deux mois.
« Depuis le début de l’année, la police a arrêté des dizaines de suspects pour inconduite dans la zone, et dans les cas appropriés, des dizaines d’actes d’accusation ont été déposés contre des contrevenants et des fauteurs de troubles sur les lignes des travaux de métro léger et dans la zone. , cela s’ajoute à d’importantes poursuites civiles dans la coopérative de l’autorité locale pour ceux qui ont causé de lourds dommages aux biens.
« Le traitement des conduites désordonnées est effectué de manière professionnelle par une variété de forces de police et en utilisant les moyens appropriés pour disperser les conduites désordonnées.
« Précisons qu’il s’agit de troubles violents et illégaux qui n’ont rien à voir avec une manifestation légale. Ces violences ont été dirigées la semaine dernière contre un chauffeur de bus, contre des voitures de police et des policiers, et hier aussi contre un passant qui a été grièvement blessé. Le vandalisme, les incendies criminels et les poubelles, les jets de pierres et d’objets, le fait de blesser des citoyens et des policiers et de bloquer des routes – ne sont pas une manifestation légale, mais un trouble de l’ordre et une émeute violente pour leur propre bien – qui peuvent entraîner des blessures à la vie humaine. continuera d’agir et de traiter avec détermination, professionnalisme et sans crainte les contrevenants et les fauteurs de troubles violents qui nuiront aux habitants de la région et aux usagers de la route, à tout moment et n’importe où. »
 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !