« ABC » documentaire se livre à une diffamation sanglante contre Israel sur le sujet de la Mer Morte

0
266
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Un documentaire prétendant expliquer la crise écologique de la mer Morte a été accusé de n’être rien de plus qu’un coup politique accusant Israël d’une crise écologique qui est en fait le résultat de l’accaparement des terres palestiniennes financé par l’Europe. Manquant de yeux pour voir la prophétie se dérouler, la vidéo condamnait les Israéliens pour avoir fait fleurir le désert.

DOCUMENTAIRE ENVIRONNEMENTAL OU PROPAGANDE ANTI-ISRAÉLIENNE ?
Naomi Linder Kahn du Gatestone Institute , un groupe de réflexion conservateur connu pour avoir publié des articles critiquant l’extrémisme islamique et les migrations de masse, a fait un reportage sur le programme « Foreign Correspondent » d’ABC Australia diffusant  » The Sinking Sea « . Le documentaire, réalisé par Eric Tlozek, correspondant sortant d’ABC au Moyen-Orient, est plus un endoctrinement politique qu’un film nature.

🔳 ANNONCE 🔳

Les 13 premières minutes de la vidéo présentent la beauté à couper le souffle de la mer Morte, en écoutant des géologues qui se concentrent sur les changements causés par l’homme qui mettent en danger la merveille naturelle.

Le documentaire se déplace ensuite en amont vers les sources d’eau qui alimentent la mer Morte. Déplaçant l’attention de l’environnement vers la politique, Tlozek passe 20 minutes à blâmer les troubles écologiques de la mer Morte sur « l’occupation » israélienne et les « colons » israéliens. Comme si seuls les Juifs buvaient de l’eau, il attribue les pénuries d’eau et les changements cataclysmiques dans le paysage autour de la mer Morte à la dépossession de la population palestinienne « autochtone ».

Il convient de noter que la mer Morte est décrite à plusieurs endroits dans la Bible hébraïque et ses rives sont parsemées de sites archéologiques juifs comme Massada et Qumran.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Le rapport du Gatestone Institute sur le documentaire a noté que Tlozek a blâmé les Juifs pour avoir détruit la mer Morte tout en omettant toute mention de la construction de barrages par la Jordanie et du détournement des eaux du Jourdain dans les années 1950 lorsque le royaume hachémite occupait illégalement la région. Dans le cadre du traité de paix israélo-jordanien signé en 1994, Israël donne toujours à la Jordanie 50 millions de mètres cubes par an du Jourdain et 75 % de l’eau du fleuve Yarmouk.

Le rapport Gatestone suggère un autre coupable pour la crise écologique au point le plus bas du monde.

🔳 ANNONCE 🔳

« L’Autorité palestinienne utilise des fonds européens pour cultiver chaque année de plus en plus de terres de l’État israélien, une exploitation bien connue de la faille de la loi foncière ottomane (toujours en vigueur dans ces territoires) qui accorde des droits à quiconque utilise la terre pour à des fins agricoles pendant plusieurs années, qu’ils en soient propriétaires ou non », a écrit Linder Kahn. « L’Autorité palestinienne investit des millions d’euros d’« aide humanitaire » financée par les contribuables européens pour lancer des projets agricoles massifs et non durables dans des zones désertiques sous juridiction israélienne afin de prendre le contrôle, physiquement, de pans de territoire en constante expansion. »

« L’attribution de l’eau aux résidents palestiniens sous juridiction israélienne a été déterminée dans le cadre des accords d’Oslo en fonction de la taille de la population. En termes simples, il n’y aurait pas de crise de l’eau si l’Europe et l’Autorité palestinienne n’avaient pas orchestré une migration à grande échelle de personnes vers la zone C à des fins politiques. »

PROPHÉTIE
En revanche, le documentaire passe sous silence les aspirations prophétiques des agriculteurs israéliens. Dans une interview, David, un fermier israélien, dit que les colons juifs ont utilisé le puits d’eau, rendant une terre aride productive et fertile.

« Lorsque nous sommes arrivés dans la vallée du Jourdain, nous avons trouvé un désert », explique David, porte-parole des colons juifs de Cisjordanie. « Rien ne poussait ici. Alors maintenant, la vallée du Jourdain est verte.

David fait, bien sûr, référence à la prophétie pré-messie explicitement déclarée par Isaïe :

🟦 ANNONCE 🟦

Le désert aride se réjouira, Le désert se réjouira Et fleurira comme une rose. Esaïe 35:1

Tout en déplorant la situation désastreuse de la mer Morte, le documentaire rejette le processus prophétique qui ramènera la région à la vie.

Alors il me dit : « Ces eaux sortent vers la région orientale et descendront dans l’Arabah ; et quand ils entreront dans la mer dans la mer des eaux putrides, les eaux seront guéries. Et il arrivera que toute créature vivante avec laquelle elle pullule partout où viendront les fleuves vivra; et il y aura une très grande multitude de poissons ; car ces eaux y sont venues afin que toutes choses soient guéries et puissent vivre partout où viendra le fleuve. Ézéchiel 47:8-9

La Bible décrit même la condition pré-Sodome de la région de la mer Morte comme étant luxuriante.

Et Lot leva les yeux et vit toute la plaine du Jourdain, qu’elle était bien arrosée partout, avant que Hachem ne détruise Sdom et Gomorrhe , comme le jardin de Hachem . Genèse 13 :10

En effet, le documentaire condamne les prophéties du désert fleuri, plus précisément la mer Morte, tout en mentant sur les faits de la situation qu’il prétend rapporter.

JOURNALISTE PARTIAL
Tlozek a été critiqué pour un parti pris anti-israélien dans ses reportages. En septembre 2020, le Hamas a tiré 13 roquettes sur Israël, blessant huit Israéliens. Dans son rapport sur l’attaque , Tlozek a déclaré qu’« il y avait eu quelques tirs de roquettes qui étaient « largement symboliques ». Il a ensuite fait référence à « l’occupation militaire » de la Judée et de la Samarie par Israël, la décrivant comme « la plus longue du monde ». Israël n’occupe pas, en effet, la Judée-Samarie et même s’il était classé comme tel, il est loin d’être le plus long du monde.

En novembre 2019, Tlozek a critiqué l’assassinat ciblé par les FDI du commandant du Jihad islamique palestinien (JIP) Baha Abu al-Ata, responsable d’innombrables attaques à la roquette contre Israël. Tlozek a critiqué le meurtre, affirmant que le « remplacement d’al-Ata sera plus radical… et ravivera le militarisme et le soutien à la violence ».

Tlozek a poursuivi en blâmant Israël pour la violence du JIP et du Hamas, affirmant : « L’une des raisons pour lesquelles Israël a abandonné sa tactique d’assassinat des dirigeants militants palestiniens est qu’elle a finalement conduit à plus de violence », ajoutant qu’avant la mort d’al-Ata, « voulait une solution politique à la situation misérable » à Gaza, mais « maintenant il y a des appels forts à des représailles violentes ».

Il a également affirmé que le JIP et le Hamas étaient populaires à Gaza parce que les Gazaouis n’ont jamais « eu réparation pour les injustices historiques ». Il a déclaré que pour améliorer leur vie, Israël doit mettre fin « au blocus économique et militaire qui cause tant de misère » et « reconnaître et traiter ouvertement avec le Hamas ». Idéalement, l’application du blocus par l’Égypte n’a pas été mentionnée.

Tlozek a fait l’affirmation étonnamment irrationnelle que le Hamas « continue d’appeler formellement à la destruction d’Israël même si ses dirigeants admettent qu’il s’agit d’un objectif inacceptable et irréalisable ».



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦