À l’occasion du 14 juillet, discutons de la croisade sans escale du comédien français Dieudonné contre Israël et l’Amérique

0
73

Le comédien français Dieudonné est un antisémite et un antisioniste déclaré. Pourtant, jusqu’à récemment, de nombreux Français, de tous les horizons politiques, se moquaient de lui pour avoir dépeint les Israéliens comme des nazis, embrassé les négateurs de l’Holocauste et vanté le régime iranien. Il a inventé le salut inversé Hitler – « la quenelle » – extrêmement populaire parmi les fans de football et sur Internet. Il a également encouragé les attaques terroristes en Israël, en Europe et aux États-Unis.

La popularité de Dieudonné reflète la puissance en France de la haine des Juifs et de la haine de l’Amérique – en particulier chez les immigrants arabes et leurs enfants.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La France et les États-Unis sont des « ennemis » depuis le 18ème siècle. Le soutien diplomatique et militaire de Louis XVI était essentiel pour que les Américains obtiennent leur indépendance. Pourtant, les scientifiques français des Lumières ont méprisé l’Amérique. Les lois américaines répressives sur les étrangers et la sédition de 1798 visaient les immigrants français. Dans les années 1830, l’observateur français Alexis de Tocqueville écrivit dans Démocratie en Amérique, mettant l’Europe en garde de ne pas importer la «tyrannie de la majorité» américaine.

Malgré le don français de la Statue de la Liberté et de nos deux nations combattant côte à côte pendant la Première Guerre mondiale, les Français après cette guerre ont inventé le terme «anti-américain» pour rallier leur pays contre l’influence dangereuse de la chaîne de montage d’Henry Ford. Films hollywoodiens et la musique jazz et le «melting pot» américain. Au cours des années 1930, le influent critique transatlantique André Siegfried écrivait que ces «crypto-communistes et espions» s’étaient «introduits» parmi les réfugiés de Hitler aux «Le problème juif aigu».

Puis, après la Seconde Guerre mondiale, les Français ont lancé un mouvement de résistance culturelle contre Coca-Cola et McDonald’s. Ils craignaient que «la langue américaine» et la «mondialisation américaine» ne corrompent la culture française.

Pourtant, après 1945, les intellectuels français – surtout de gauche – ont déploré l’antisémitisme et soutenu Israël. Cela a commencé à changer avec le penchant du président de Gaulle envers les Arabes lors de la guerre de 1967. Puis vint la grande explosion d’anti-américanisme et d’antisémitisme après les attentats du 11 septembre et la guerre en Irak de 2003, souvent imputée à Israël et aux Juifs.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !