Un responsable israélien de la santé affirme que les enfants contractent la souche Omicron à un taux plus élevé

0
259
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a déclaré aujourd’hui que les données les plus récentes sur la variante du coronavirus Omicron indiquaient que les enfants contractent la souche à un taux plus élevé.

Israël a confirmé dimanche sa première infection de la nouvelle variante contractée par propagation communautaire, portant le nombre de cas d’Omicron dans le pays à 11. Selon le ministère de la Santé, le patient a été diagnostiqué avec la souche après être entré en contact avec un autre porteur confirmé de Omicron qui est revenu d’Afrique australe, où la nouvelle variante a été signalée pour la première fois.

🔳 ANNONCE 🔳

Dans une interview avec le portail Ynet, Ash a déclaré que le pays maintiendrait les restrictions sanitaires actuelles pour le moment. « En regardant les données existantes, il n’y a aucune base pour lever les mesures », a-t-il déclaré.

« À mon avis, si la situation reste telle qu’elle est, nous devrons étendre les restrictions jusqu’à ce que nous ayons plus d’informations. Nous ne pouvons pas encore affirmer avec certitude que le vaccin protège contre la variante et, par conséquent, nous ne pouvons pas lever les restrictions à l’entrée des personnes vaccinées en Israël. »

Les responsables de la santé ont également signalé lundi que le nombre de pré-production du virus (R) avait de nouveau dépassé 1.

Ash a déclaré qu’il était préoccupé par les informations en provenance d’Afrique du Sud, qui indiquaient que la variante infectait ceux qui se sont rétablis du virus à un taux plus élevé que les mutations précédentes, en plus des jeunes enfants.

« Ces données font toujours l’objet d’une enquête, mais elles sont très préoccupantes », a-t-il déclaré. « C’est pourquoi nous devons poursuivre nos efforts pour arrêter la propagation de la nouvelle variante en Israël. Tant de l’extérieur des frontières du pays que de l’intérieur ».
Interrogé sur la lenteur de la campagne de vaccination pédiatrique, avec seulement 6% des enfants israéliens vaccinés depuis sa création il y a deux semaines, Ash a déclaré que les responsables étaient inquiets, mais il pense qu’avec le temps et les parents voient que le vaccin est sûr, ils emmèneront leurs enfants pour le recevoir.

🔳 ANNONCE 🔳

« Il y a aussi la menace d’une nouvelle vague d’infections qui se profile, nous devons donc redoubler d’efforts pour augmenter également le taux de vaccinations de rappel, en plus de vacciner les enfants », a-t-il souligné.

.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !