Un homme portant des t-shirts du Hamas et du Jihad islamique dans un quartier juif de Londres plaide coupable à des accusations de terrorisme

0
328
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon la police métropolitaine de Londres Un homme signalé à la police après avoir porté des T-shirts soutenant des groupes terroristes interdits a reconnu avoir commis des infractions en vertu de la loi sur le terrorisme.

Feras Al Jayoosi, 34 (02.06.87), de Swindon a été observé mardi 8 et mercredi 9 juin portant deux T-shirts à Golders Green dans le nord de Londres – l’un portant le logo du groupe Jihad Islamique Palestinien (JIP), et l’autre avec le logo des Brigades Hamas Izz al-Din al-Qassem. Les deux sont des organisations terroristes interdites.
Les observations ont été signalées à la police et des agents du Met’s Counter Terrorism Command (SO15) ont lancé une enquête.
Al Jayoosi a été rapidement identifié comme la personne portant les T-shirts et a été arrêté à son domicile deux jours plus tard, le vendredi 11 juin.
D’autres enquêtes ont révélé qu’il avait porté le T-shirt des Brigades du Hamas Izz al-Din al-Qassem à Swindon le dimanche 30 mai.
Il a été inculpé le mercredi 27 octobre.
Comparaissant devant le tribunal de première instance de Westminster le vendredi 12 novembre, Al Jayoosi a reconnu quatre chefs d’accusation de port d’un article, à savoir un tee-shirt, d’une manière ou dans des circonstances susceptibles d’éveiller des soupçons raisonnables qu’il était partisan d’un organisation, contrairement à l’article 13 (1) et (3) de la loi sur le terrorisme de 2000.
À la suite des plaidoyers, il a été libéré sous caution et sera condamné par le même tribunal le vendredi 17 décembre.
Golders Green est un quartier fortement juif de Londres.
C’est un cas classique où l’antisémitisme des « antisionistes » est évident pour tous. Sauf erreur, Jayoosi a fabriqué ces t-shirts sur mesure – ils disent tous les deux « Palestine libre » en haut et ont ce qui semble être une photo de terroristes masqués en bas, avec les logos de deux organisations terroristes différentes au centre. Il semble peu probable que ces chemises avec de telles similitudes soient en vente n’importe où.
Cela signifie que Jayoosi a imprimé ces chemises, a inclus la partie « Palestine libre » pour les faire ressembler à des messages politiques traditionnels, et a délibérément marché avec eux – à différentes occasions – dans un quartier juif où il savait qu’il dérangerait les habitants. Il a probablement supposé que la « Palestine libre » le mettrait à l’abri de poursuites judiciaires puisque c’est un slogan courant dans les localités britanniques. 
Ironiquement, le fait qu’il porte les deux chemises est la meilleure indication que Jayoosi n’est pas un terroriste – un vrai terroriste ne s’associerait qu’à l’un des groupes terroristes. Son message « Palestine libre » visait avant tout à intimider les Juifs, et seulement secondairement à montrer sa solidarité avec les groupes terroristes palestiniens. C’est l’équivalent moderne et individuel de la marche néo-nazie prévue dans le quartier juif de Skokie en 1977.


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦