Netanyahu:  » L’économie israélienne ne subira pas de crise à cause du coronavirus »

0
357
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a assuré mardi au public que le gouvernement ferait tout son possible pour empêcher Israël de tomber dans une crise économique à la suite de l’épidémie de coronavirus.

Netanyahu s’est entretenu lors d’une réunion qu’il a convoquée avec le ministre des Finances Moshe Kahlon, le gouverneur de la Banque d’Israël, Amir Yaron, et des membres du secteur privé pour discuter des défis financiers croissants résultant de la propagation rapide du coronavirus et des restrictions qui sont imposées pour voyager en conséquence.

Il a déclaré que le ministère des Finances est en train d’élaborer des procédures pour faire face à une éventuelle crise, notamment un protocole d’indemnisation.

«Je demande aux citoyens d’Israël d’obéir aux directives que nous leur donnons. Nous allons travailler ensemble et surmonter cette crise », a déclaré Netanyahu.

« Nous avons établi un processus ordonné entre tous les ministères du gouvernement pour permettre une synchronisation maximale entre toutes les parties », a déclaré Meir Ben-Shabbat, conseiller à la sécurité nationale et directeur du Conseil de sécurité nationale, qui a également assisté à la réunion. «Nous sommes prudents mais nous ne sommes pas hystériques. Tout est sous contrôle et nous évaluons constamment le risque », a ajouté Netanyahu.

Ron Tomer, président de l’Association des fabricants d’Israël, a exprimé des sentiments similaires, affirmant que les fabricants d’Israël sont avec le gouvernement pour assurer la fonctionnalité et en même temps la sécurité.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

« Nous travaillons avec le ministère des Finances pour assurer un filet de sécurité économique au secteur privé afin d’assurer la continuité de l’activité économique », a déclaré Tomer.

Plus tôt dans la journée, l’association a indiqué qu’un navire français, le MSC de Lausanne, avait été amarré au port d’Ashdod et se voyait refuser l’entrée au pays. Il a dit que, à sa connaissance, la raison du refus de l’entrée du navire, qui transportait des pesticides, des produits pharmaceutiques et de la nourriture, était qu’une personne à bord s’était récemment rendue en Corée du Sud.

« La décision a été prise sans que les marins soient examinés par des équipes médicales », indique un communiqué.

« Le cargo devait entrer en quarantaine bien que l’équipage ne devait pas entrer en Israël et qu’aucun autre pays n’ait jusqu’à présent appliqué de restrictions au commerce extérieur. »

Lundi, lorsque la Banque d’Israël a déclaré qu’elle maintiendrait son taux d’intérêt de référence à 0,25%, elle a déclaré que l’épidémie de coronavirus jette de l’incertitude sur un certain nombre de domaines, y compris l’activité économique future en Israël et dans le l’étranger, l’impact sur l’inflation et les marchés financiers.

La réunion de mardi s’est tenue après que l’Association des fabricants et de nombreux acteurs du secteur privé avaient demandé l’aide du gouvernement, avertissant que les répercussions financières du nouveau coronavirus menaçaient la survie de certaines entreprises.

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]
infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !