Le Tribunal de la Haye considère la «Palestine» comme un État mais les dirigeants palestiniens disent le contraire !

0
495
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La Cour pénale internationale a décidé qu’elle avait compétence pour accuser Israël de crimes. Comme le note le NYT , l’une des raisons était que la Palestine était légalement un État:

« Portant un grave coup diplomatique à Israël, la Cour a statué que pour ses besoins, la Palestine était qualifiée d’État sur le territoire où les événements en question se sont produits et a défini la compétence territoriale comme s’étendant à la Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est. La décision n’a pas été unanime, l’un des trois juges, Péter Kovács, présentant une opinion dissidente, contestant l’idée que le tribunal est compétent dans cette affaire ».

🔳 ANNONCE 🔳

La dissidence de Péter Kovács comprend une annexe intéressante qui montre, très clairement, que les dirigeants palestiniens eux-mêmes ne considèrent pas la Palestine comme un État indépendant.

Le nom de l’annexe est «Annexe publique 1: Déclarations récentes de personnalités palestiniennes de premier plan sur« l’État de Palestine »en tant que« but à atteindre »mais pas en tant qu’État existant, souverain et indépendant.»

Voici quelques-unes des citations qu’il apporte – toutes au cours de l’année écoulée.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

OMS Date Citation
Mahmoud Abbas 11 février 2020 Conseil de sécurité des Nations Unies ‘Monsieur. Le plan de Trump […] ne conduira pas à la mise en œuvre de la vision de deux États souverains indépendants, Israël et la Palestine ».
Mahmoud Abbas 19 mai 2020 Ramallah « que le processus de paix se déroulera ensuite sous les auspices des Nations Unies à travers la
tenue d’une conférence internationale […] pour mettre fin à l’occupation et établir un État
palestinien indépendant 
. »
Mahmoud Abbas 1 décembre 2020 Nations Unies avec le Secrétaire
général, l’
Assemblée générale, le Conseil de sécurité
«de convoquer une conférence internationale […] menant à la fin de l’occupation et à la
réalisation par le peuple palestinien de sa liberté et de son indépendance au sein de son État»
Mohammad Shtayyeh 10 décembre 2020 Rencontre avec le
ministre espagnol des Affaires étrangères
« Pour la partie palestinienne, toute voie politique doit viser à mettre fin à l’occupation [israélienne] et à établir un État palestinien aux frontières de 1967″
Le ministre des Affaires étrangères
Riad Malki
26 janvier 2021 Conseil de sécurité des Nations Unies «Tout en poursuivant notre long chemin vers la liberté et la paix, nous appelons à une protection immédiate pour
notre peuple, qui a également droit à la sécurité, jusqu’à ce que nous puissions assurer sa
protection en tant qu’État souverain
 .
Riad Malki 30 avril 2020 Ramallah «  Si le plan d’annexion est mis en œuvre, la possibilité d’un État palestinien indépendant, souverain, viable et géographiquement contigu sera minée  »

 

C’est un état intéressant où ses propres dirigeants ne le considèrent pas comme tel. On pourrait penser qu’ils le sauraient.

🔳 ANNONCE 🔳

Ce qui rend la décision de la CPI que la Palestine est un État, contredisant ses propres dirigeants, voici une décision très curieuse.

Il remet en question toute la méthodologie ICC.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦