Le terroriste met fin à la grève de la faim, revendique la victoire, mais Israël ne le relâchera pas plus tôt …

0
585
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Au cours des deux derniers mois, les médias palestiniens – et certains médias occidentaux – ont été absorbés par le sort de Maher al-Akhras, qu’Israël a placé en détention administrative en juillet pour appartenance au groupe terroriste du Jihad islamique.

Akhras a commencé sa grève de la faim le jour de son arrestation, le 27 juillet, insistant sur le fait qu’il n’y mettrait pas fin avant sa libération immédiate.
Vendredi, il a cédé – complètement. 
Maintenant, Akhras dit qu’il a mis fin à la grève de la faim après avoir convenu qu’Israël le libère le 26 novembre et ne le réarrêtera pas.
Sa détention allait de toute façon se terminer le 26 novembre, et Israël a déjà dit le mois dernier qu’ils ne le réarrêteraient pas. En fait, Akhras a rejeté ces conditions exactes à la mi-octobre.
Il semble peu probable qu’Akhras ait vraiment fait une grève de la faim depuis le 27 juillet. Son état est au «bord de la mort» depuis déjà quatre semaines.  Et d’une manière ou d’une autre, il a eu la force de poser pour cette photo avec des membres de la Liste arabe unie à l’hôpital vendredi:
Remarquez que deux des visiteurs ne portaient pas de masques pour cette photo – à l’hôpital avec une personne qui serait au bord de la mort!
Les médias arabes célèbrent sa libération le 26 novembre comme une victoire pour lui. 
Même si la femme d’Akhras a nié être membre du Jihad islamique, le groupe terroriste l’a soutenu plus que tout autre groupe.


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦