Le saviez vous ? Les Gazaouis travaillent en Israël

0
98

Haaretz a un scoop:

En coordination avec le Hamas, Israël a augmenté le nombre de travailleurs palestiniens autorisés dans la bande de Gaza autorisés à travailler dans le pays, ce qui semble être la raison principale du calme relatif sur la frontière avec l’enclave côtière ces derniers jours.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La décision n’a pas été annoncé au public israélien. À l’instar d’autres efforts de secours récemment approuvés par les dirigeants politiques et les institutions de défense israéliennes dans le cadre des accords conclus grâce à la médiation de l’Égypte, du Qatar et des Nations Unies, cette décision n’a pas non plus été officiellement révélée en Israël.

Le chef de la Chambre de commerce de Gaza, Maher Tabbaa, a déclaré au journal saoudien Al-Quds Al-Arabi qu’Israël avait promis d’augmenter considérablement le nombre de permis permettant aux hommes d’affaires de Gaza d’entrer en Israël. Le nombre de détenteurs de permis a augmenté de deux tiers, passant de 3 000 à 5 000, a-t-il ajouté, ajoutant que l’âge minimum pour entrer en Israël avait été abaissé de 30 à 25 ans, a ajouté Tabbaa.

C’est un vieux truc qu’Israël a utilisé occasionnellement ces dernières années. Les titulaires de permis sont décrits comme des hommes d’affaires, mais dans la pratique, il semble que la majorité d’entre eux soient des ouvriers. Avant le début de l’escalade en mars 2018, ces travailleurs étaient plutôt rares dans les villes israéliennes du sud.

Dans le passé le COGAT a listé des centaines d’hommes d’affaires de Gaza comme sortant et retournant dans le secteur mais il s’agit d’ouvriers.

Les Israéliens emploient des ouvriers de Gaza, tant que les contrôles de sécurité appropriés sont effectués.

Pour que le calme règne, Israël a besoin que les dirigeants palestiniens leurs apportent leur soutien. Le seul moyen d’y parvenir est de leur donner quelque chose qu’ils vont perdre en cas d’attaque.

Des milliers de Gazaouis qui veulent simplement du travail dynamiseront l’économie de Gaza avec les salaires israéliens, et le Hamas souhaite que cela se produise. Plus important encore, ils ne veulent pas le perdre.

La semaine dernière, un calme relatif est revenu dans la région frontalière de Gaza: le nombre de ballons incendiaires a diminué et le Hamas a également évité de renouveler les violentes manifestations nocturnes, parfois organisées le long de la barrière.

La manifestation de vendredi dernier était également relativement calme. Maintenant, nous pouvons comprendre pourquoi. C’est aussi pourquoi Netanyahou a élargi la zone de pêche il ya deux semaines, même immédiatement après les attaques. Le Hamas doit avoir quelque chose à perdre pour agir contre les autres terroristes.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !