Le président argentin a visité le kibboutz Nir Oz : “Cela rappelle les horreurs de la Shoah”

0
47
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le président argentin Javier Millay a effectué une tournée aujourd’hui ( jeudi ) lors de sa visite au kibboutz Nir Oz, en compagnie du président Yitzhak Herzog. L’organisation terroriste Hamas a mené un raid brutal contre le kibboutz Nir Oz le 7 octobre, lors du massacre des localités environnantes.  

Au cours de la tournée, les présidents ont visité le domicile d’Ofelia Rothman, une citoyenne israélo-argentine, retenue captive par le Hamas et libérée. Ofelia est revenue pour la première fois depuis le grave massacre, à l’endroit d’où elle a été kidnappée, à Gaza. Au cours de la visite, Ophélie a partagé avec les présidents les expériences difficiles et cruelles de sa captivité et a déclaré que pendant son séjour en captivité, elle avait tenu un journal quand elle se trouvait au sein de la cruelle organisation terroriste Hamas.  

Plus tard, les présidents ont visité la maison de la chère famille Bibas, dont les quatre membres sont toujours enlevés à Gaza : les parents Yarden et Shiri, et leurs enfants en bas âge, Ariel, quatre ans, et Kafir, un an seulement. En outre, les présidents ont visité la maison d’Oded et Yochaved Lifshitz. Yochaved a été libérée de captivité et son mari Oded est toujours enlevé. Après cela, les deux hommes sont arrivés au domicile de Yair Horn enlevé, qui est toujours retenu captif par le Hamas, avec son frère Eitan. 

Président Herzog : « Un massacre que nous n’avons pas vu depuis l’Holocauste » 

Au cours de la tournée, le président du pays Yitzhak Herzog a déclaré : « Cher ami et président argentin Javier Millay, c’est un grand honneur pour nous de vous accueillir ici. Comme il est tragique et triste que nous vous emmenons au kibboutz Nir Oz, à l’endroit où, le 7 octobre, nous avons assisté au massacre horrible, barbare et sadique que le Hamas et ses partenaires ont commis ici, dans le kibboutz. » 

Il a également ajouté : « Un massacre que nous n’avons pas vu depuis longtemps au cours des dernières générations – certainement depuis l’Holocauste. Un massacre de Juifs simplement parce qu’ils sont Juifs et Israéliens, dans une communauté épris de paix, une communauté qui a prospéré dans le désert. » 

“J’en appelle également d’ici à tous les citoyens d’Israël, ce que j’ai également dit hier avec le secrétaire d’État Anthony Blinken, l’enfer que vivent les familles des personnes enlevées est un enfer terrible. Il n’est certainement plus égal à l’enfer que vivent les familles des personnes enlevées, j’appelle le public à faire preuve de considération, de patience, d’accueil et de soutien autant que possible, à renforcer les familles des personnes enlevées et à comprendre que c’est un enfer inimaginable ! Que chacun se mette à sa place. Et comme le dit Maïmonide, il n’y a pas de plus grande mitsva que de racheter les captifs. Merci beaucoup. 

Président Millay : « Nous continuons à soutenir le droit légitime d’Israël à l’autodéfense » 

Le président argentin, Javier Millay, a déclaré dans cette situation difficile : “C’est une visite très émouvante. Elle me touche profondément, moi et mon âme. Lorsque nous avons regardé les images, nous avons été remplis d’horreur, mais maintenant, voir les choses de près et personnellement, en réalité, c’est une expérience d’autant plus perturbante et puissante.” 

Selon lui, “Quand on écoute aussi les histoires des familles, des familles qui ont été littéralement coupées en deux, je pense, entre autres, à Ofelia qui a été kidnappée et je pense à tout ce qu’elle a dû traverser, et ça fait mal. Être au contact des victimes et être à l’endroit où tout s’est passé est très perturbant.” 

Il a ajouté : « Et encore une fois, je répéterai ce que j’ai toujours dit : nous condamnons fermement les activités terroristes de l’organisation terroriste Hamas, et nous poursuivons notre solidarité envers le peuple et l’État d’Israël, et continuons notre soutien à l’action d’Israël et au droit légitime à la légitime défense. » 

Selon lui, « nous constatons une fois de plus que c’est l’indifférence du « monde libre » qui a rendu possible l’holocauste nazi. Et comme l’a dit le président Herzog, le monde libre ne peut pas rester indifférent dans le cas actuel, car nous voyons des exemples clairs du terrorisme et l’antisémitisme, et ce que je décrirais comme le nazisme du 21e siècle. ” Et quand nous entendons parler des méthodes de torture utilisées cette fois-ci, cela nous rappelle les horreurs de l’Holocauste. ” 

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !