Le Liban pourrait interdire l’entrée au chef du Hamas

0
472
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les autorités libanaises tentent d’interdire l’entrée au chef du Hamas Ismail Haniyeh à la lumière des protestations et de l’instabilité persistantes dans le pays, a rapporté le journal saoudien Elaph le week – end dernier, citant une source principale non identifiée du groupe terroriste.

Depuis début décembre, Haniyeh, qui est basé dans la bande de Gaza, parcourt des pays à majorité arabe et islamique, dont l’Égypte, le Qatar et la Turquie.

Publicité

Les voyages au Qatar et en Turquie ont été les premiers qu’il a effectués au-delà de Gaza et de l’Égypte depuis qu’il est devenu chef du groupe terroriste en 2017.

« Les autorités libanaises tentent … de refuser à Haniyeh la permission de se rendre à cause de la situation au Liban, des manifestations et des conditions politiques et de sécurité instables », a déclaré à Elaph la principale source du Hamas.

Le Liban fait face à sa pire crise économique depuis des décennies, tandis que des manifestations contre la corruption et la mauvaise gestion ont envahi le pays depuis octobre. La monnaie locale a chuté, perdant plus de 40% de sa valeur après plus de 20 ans d’être liée au dollar.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Pendant ce temps, les licenciements et les baisses de salaires deviennent la norme alors que les politiciens discutent de la formation d’un nouveau gouvernement.

Haniyeh aimerait rencontrer le chef du groupe terroriste du Hezbollah, Hassan Nasrallah, le chef druze Walid Jumblatt et d’autres dirigeants libanais, a ajouté la source du Hamas.

Le Hamas et le Hezbollah reçoivent tous deux le soutien de l’Iran.

L’instauration de la sécurité au Liban craint qu’une visite de Haniyeh ne conduise à «diverses tensions» concernant «la situation interne au Liban» et «les conflits persistants dans les camps de réfugiés palestiniens entre le Fatah et le Hamas», dit-il le rapport, citant une « source bien placée ».

Les camps de réfugiés palestiniens au Liban sont souvent le théâtre d’affrontements intenses et violents. Ils sont caractérisés par «le surpeuplement, les mauvaises conditions de logement, le chômage, la pauvreté et le manque d’accès à la justice», selon l’Agence des Nations Unies pour les travaux publics et les secours, une agence des Nations Unies qui fournit une assistance aux réfugiés palestiniens .

Une source proche de la Direction générale de la sécurité générale du Liban a déclaré que les autorités avaient l’intention de demander à Haniyeh de se retirer de l’idée de visiter le Liban dans ces « circonstances particulièrement délicates », notant que le Hamas avait été désigné comme organisation terroriste par plusieurs pays occidentaux avec lesquels Beyrouth entretient des liens « étroits et importants ».

Le Liban autorise plusieurs responsables du Hamas à résider sur son territoire. L’année dernière, Saleh al-Arouri, le chef adjoint du Hamas qui a reçu une récompense de 5 millions de dollars du gouvernement américain pour sa tête, est fréquemment apparu dans le pays.

Publicité

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]
Publicité infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !