Le Hezbollah répond à Netanyahu contre l’accord gazier  : « Notre organisation lui fera respecter l’accord sur la frontière qu’il le veuille ou pas « 

0
216
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Après que le chef de l’opposition a annoncé qu’un gouvernement dirigé par lui ne serait pas lié par l’accord à signer avec Beyrouth, le rédacteur en chef du journal Al-Akhbar poursuit la ligne de Nasrallah : « Le Hezbollah ne paiera pas pour les erreurs des parties extérieures.  »

L’ancien Premier ministre Binyamin Netanyahu a fait référence à la reddition de Lapid et a déclaré que « Lapid donne au Hezbollah un territoire souverain de l’État d’Israël avec un énorme réservoir de gaz qui vous appartient, les citoyens d’Israël ». « Il le fait sans discussion à la Knesset et sans référendum. Lapid n’a aucun mandat pour remettre à un État ennemi des territoires souverains et des biens souverains qui nous appartiennent à tous.

Si ce mouchard illégal passe, il ne nous obligera pas. Le 1er novembre, nous rendrons à Israël une direction forte, une direction expérimentée, qui protégera notre sécurité à tous », a-t-il ajouté.

Les menaces du chef de l’opposition Benjamin Netanyahu de ne pas agir conformément à l’accord que le gouvernement signera avec le Liban sur la frontière maritime avec Israël ont suscité ce matin (lundi) une réponse du journal affilié au Hezbollah. Le rédacteur en chef du journal libanais Al-Akhbar a écrit dans son article que « le Hezbollah ne paie pas pour toute erreur commise par des parties au Liban ou à l’extérieur, et n’est pas obligé au-delà du cadre général qui protège les droits du Liban ».

Concernant les paroles de Netanyahu, l’article déclare que « ceux qui disent qu’il n’y a aucune garantie qu’un nouveau gouvernement israélien respectera l’accord, ou qui pensent que les changements qui se produisent dans le monde, ou aux États-Unis, menaceront l’accord – doivent savoir que l’opposition a entre ses mains la capacité et le pouvoir de se faire écouter et obéir. »

Le Premier ministre Yair Lapid a également répondu à Netanyahu et a écrit : « Il y a des faits pour Netanyahu, simplement parce qu’il n’a pas vu l’accord : Israël reçoit 100 % de ses besoins en matière de sécurité, 100 % de la réserve de la plateforme et même une partie des bénéfices de la réserve libanaise. Je comprends que cela vous blesse que vous n’ayez pas pu parvenir à un tel accord , mais ce n’est pas une raison pour rejoindre la propagande de Nasrallah. Vous pouvez donner un peu d’éloges au gouvernement qui fonctionne et apporte des résultats au peuple d’Israël. »

Le général de division Giora Island, qui faisait partie des personnes impliquées dans la formation de l’accord avec le Liban, a déclaré dans une interview au studio Ynet que « au cours des neuf dernières années, nous ne sommes pas parvenus à un accord avec le Liban parce que son gouvernement était sous une forte pression et avait peur du Hezbollah, et non à cause de nous. La question du gaz est devenue importante dans le monde, et le gouvernement libanais a décidé pour la première fois de ne pas tenir compte de l’avis du Hezbollah.

Eiland a noté qu' »il y a sept ans, Nasrallah a déclaré qu’il avait compris que pour déclencher une guerre avec Israël qui conduirait à d’énormes destructions, il avait besoin d’un argument libanais patriotique, et il a trouvé l’histoire parfaite. Pour lui, Israël vole le gaz des Libanais, et le Hezbollah protège les trésors naturels du Liban. »

Dans l’intervalle, l’ancien ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, a affirmé que son pays tentait depuis des années de servir de médiateur entre Israël et le Liban, les efforts étant concentrés autour d’une proposition de division du territoire contesté afin qu’Israël reçoive 55 à 60 % des le territoire, et le Liban recevrait 40 à 45 %. « Personne ne pensait que le Liban recevrait 100% du territoire, j’aimerais comprendre comment nous en sommes arrivés là. »

Le professeur Aryeh Reich de l’Université Bar Ilan a expliqué au studio ynet que tant que l’accord n’est pas signé, il n’est pas possible de savoir ce qu’Israël abandonne réellement. « Il existe des règles de droit international qui déterminent comment tracer une frontière maritime entre les pays, y compris la frontière entre les eaux économiques », a déclaré Reich. « Si la côte était droite – il n’y aurait pas de litige. Nous savons tous comment tracer une ligne à 90 degrés. Le problème est que la plage de Rosh Hankara n’est pas droite, elle se courbe et il y a toutes sortes d’îles au milieu. C’est pourquoi il y a eu un différend sur la manière exacte de tracer la frontière. »

Il a souligné que tandis qu’Israël voulait tracer la ligne plus au nord, le Liban voulait que la frontière soit plus au sud, et la zone qui reste en litige est d’environ 870 kilomètres carrés. Israël recevra également un certain pourcentage des redevances sur le gaz. »

Reich a mentionné que dans le passé, Israël avait tenté de résoudre des différends similaires par le biais de l’arbitrage international – et avait perdu. « Dans le conflit sur la frontière avec Taba, nous avons perdu et cédé toute la zone à l’Égypte. Dans ce cas, des négociations ont été menées pendant dix ans, également sous le gouvernement de Netanyahu, et les Américains ont été invités à faire la médiation. Quand ils essaient de faire la médiation , bien sûr, l’intention est de faire des compromis », a-t-il déclaré.

Concernant les appels à organiser un référendum même s’il s’agit d’eaux économiques et non d’un territoire souverain avec des résidents, Reich a déclaré qu’il s’attend à ce que des requêtes soient soumises à la Haute Cour si l’accord de 80 députés est approuvé ou lors d’un référendum ». « La Knesset devra décider s’il s’agit de céder un territoire auquel la loi israélienne et l’administration israélienne s’appliquent. D’après ce que je comprends des rapports, l’essentiel de l’accord ne concerne pas les eaux territoriales (eaux côtières) mais des eaux économiques. »

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !