Le Hezbollah a-t-il vaincu la France au Liban ?

0
281
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Un mois et demi après qu’une explosion massive à Beyrouth a provoqué une crise au Liban qui a vu le gouvernement tomber, la décision de la France d’essayer de faire pression pour des réformes a peut-être été rejetée.

Les médias régionaux des Émirats arabes unis à la Turquie se concentrent sur ce qui pourrait se passer ensuite au Liban. Le Premier ministre libanais, Mustapha Adib, a démissionné, selon l’agence de presse turque Anadolu.

Des analystes libanais cités à Al-Ain ont déclaré que le Liban pourrait se diriger vers le «chaos» alors que le Hezbollah et le mouvement Amal empêchent la création d’un nouveau gouvernement. La France a cherché à jouer un rôle de médiateur au Liban, Macron jouant un rôle clé. Cela comprenait même des réunions avec des membres du parlement libanais du Hezbollah. Les partis politiques et les élites sectaires enracinées au Liban semblent maintenant avoir cherché à contrecarrer les tentatives de réforme de la France.

Il semble que le Hezbollah et Amal aient cherché à obtenir le ministère des Finances dans le cadre de la réforme. Cela mettrait l’Iran à la tête du principal ministère libanais. Le Liban a déjà besoin de 93 milliards de dollars pour le sortir d’une crise financière. L’Iran a utilisé le Liban pour le blanchiment d’argent et d’autres transactions frauduleuses dans le passé.

La France avait voulu réduire la nature sectaire du gouvernement, mais au Liban de nombreux ministères sont divisés en butin pour divers groupes. Le Hezbollah a accru son influence ces dernières années, même s’il ne compte qu’une poignée de parlementaires. Il a cherché à saisir le ministère de la Santé et d’autres postes.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Il a également un allié au sein du président libanais, Michel Aoun . Selon l’accord qui régit le Liban en tant qu’État sectaire, le président du pays doit être chrétien et le premier ministre un musulman sunnite. Cet accord remonte à des décennies et a également été inscrit dans les accords de Taif qui ont mis fin à la guerre civile et habilité le Premier ministre sunnite avec le soutien saoudien. Mais l’Arabie saoudite a perdu de son influence au Liban ces dernières années, et l’Iran et la Turquie tentent maintenant d’accroître leur influence et leur emprise.

C’est pourquoi les médias des EAU sont préoccupés par le chaos dans le pays. Le chaos nourrit le rôle de l’Iran. Anadolu a noté qu’Adib avait abandonné face à l’échec de former un gouvernement.

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]
infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !