La Jordanie se plaint :  » Il y a trop de Juifs sur le Mont du Temple »

0
603
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La Jordanie a déposé une plainte officielle auprès du ministère israélien des Affaires étrangères concernant le nombre record de visiteurs qui sont montés sur le mont du Temple au cours de la semaine de Pessah.

Le porte-parole du ministère jordanien des Affaires étrangères, Daifallah al-Fayez, a tweeté jeudi que son pays «condamnait la poursuite des violations israéliennes dans la mosquée al-Aqsa / al-Haram al-Sharif».

🔳 ANNONCE 🔳

Il a ajouté que tout récemment, des «extrémistes» avaient pu «entrer en grand nombre dans la mosquée sous la protection de la police israélienne, en violation flagrante du statu quo juridique et historique et du droit international».

Le PDG de la Temple Mount Heritage Foundation, Tom Nissani, a déclaré que les 2 641 visiteurs juifs du Mont du Temple pendant les jours intermédiaires de Pessah avaient établi un record.

«Les Jordaniens protestent contre le nombre élevé de Juifs qui sont entrés dans l’enceinte du Mont du Temple et ont envoyé une lettre à Israël au sujet des ‘violations du statu quo’ sur le site», a rapporté Gilad Cohen, un journaliste de langue hébreu écrivant pour Ynet .

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Le statu quo, tel qu’il s’applique au Mont du Temple, fait référence à une entente entre les communautés religieuses concernant neuf sites religieux partagés à Jérusalem et Bethléem sur la base d’une norme établie sous l’Empire ottoman en 1757.

La famille hachémite qui règne sur la Jordanie a obtenu la garde des lieux saints juifs et chrétiens du mandat britannique à Jérusalem en 1924 par le Conseil suprême musulman via un accord verbal. La partie orientale de Jérusalem a été illégalement occupée par la Jordanie en 1948. Israël a unifié Jérusalem dans la guerre des Six jours de 1967.

🔳 ANNONCE 🔳

Selon l’accord entre Israël et le gouvernement jordanien, aucun symbole du nationalisme israélien n’était autorisé et aucune manifestation d’une autre religion à l’exception de l’islam n’était autorisée. Les chrétiens et les juifs ne peuvent visiter le site qu’en tant que touristes et seulement quatre heures par jour cinq jours par semaine.

La Jordanie a renoncé à ses revendications sur le territoire en 1988 et a signé un traité de paix avec Israël en 1994, dont le 9e article stipule qu’Israël s’engage à «respecter le rôle spécial actuel du Royaume hachémite de Jordanie dans les sanctuaires musulmans de Jérusalem».

En 1980, Israël a adopté la Loi fondamentale établissant que «Jérusalem, complète et unie, est la capitale d’Israël». La loi stipulait que «les lieux saints doivent être protégés de la profanation et de toute autre violation et de tout ce qui pourrait violer la liberté d’accès des membres des différentes religions aux lieux qui leur sont sacrés ou leurs sentiments à l’égard de ces lieux.»

De nombreux médias affirment à tort que le mont du Temple, le site des deux temples juifs, est «le troisième site le plus saint de l’islam». La vérité historique est que cette affirmation est profondément insultante pour une grande partie de l’islam sunnite .



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦