Experts : l’antisionisme et l’antisémitisme sur Twitter ont des implications dans le monde réel

0
208
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Twitter a une histoire bien documentée d’autorisation des publications antisémites sur sa plate-forme. De nombreux exemples sont restés sur le forum même après avoir été signalés aux modérateurs : des posts anti-juifs aux théories du complot du 11 septembre qui accusent les Juifs des horribles attentats terroristes du 11 septembre 2001.

Pendant le conflit de 11 jours entre Israël et le Hamas qui a éclaté en mai , le sentiment anti-juif sur Twitter était endémique. Selon l’Anti-Defamation League (ADL), qui lutte contre l’antisémitisme et l’extrémisme, 17 000 tweets publiés entre le 7 et le 14 mai utilisaient l’expression « Hitler avait raison » ou des variantes similaires de celle-ci.

🔳 ANNONCE 🔳

La prolifération de l’antisémitisme sur Twitter peut déborder dans la vie réelle avec des conséquences très réelles pour les Juifs, en particulier ceux qui ont été agressés physiquement.

Les Juifs aux États-Unis ont été ciblés pendant et après le conflit Israël-Hamas, l’ADL enregistrant une augmentation de 75 % des rapports d’antisémitisme, qui incluent des actes de vandalisme, de harcèlement ou d’agression. Le PDG d’ADL, Jonathan Greenblatt, a décrit le développement comme une « augmentation dangereuse et drastique de la haine anti-juive ».

Malgré l’engagement ostensible de Twitter à réprimer l’antisémitisme et les discours de haine, il semble qu’on ne fasse pas assez. Par exemple, l’ancienne candidate à la présidence du Parti vert des États-Unis, Cynthia McKinney, a été largement critiquée pour avoir publié un mème le 28 juin affirmant que « les sionistes l’ont fait » à côté d’une photo des anciennes tours jumelles à New York.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

La réponse de Twitter en était une qui défie toute croyance.

Après avoir brièvement décrit le tweet comme un exemple de « commentaire politique fort », la plateforme a supprimé le message après un tollé de tous les horizons politiques. Cependant, le tweet offensant est réapparu quelques heures plus tard et était toujours sur Twitter au moment de la publication de cet article.

🔳 ANNONCE 🔳

Holly Huffnagle, directrice américaine de la lutte contre l’antisémitisme à l’American Jewish Committee, a mis en garde contre les conséquences réelles de tels tweets : « Les Juifs sont rendus moins sûrs à chaque seconde que Twitter permet à l’antisémitisme de persister sur sa plateforme. À tout le moins, le tweet devrait être étiqueté avec un avertissement, tel que « vous êtes sur le point de voir un complot/de la désinformation ».

Il est clair qu’un géant des médias sociaux omniprésent comme Twitter a le devoir de réprimer la propagation de la haine antisémite.

Ce qui se passe en ligne ne reste pas toujours en ligne.

Source HonestReporting



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦