Des soldats turcs auraient jeté des agriculteurs kurdes depuis leurs hélicoptères

0
834
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les procureurs turcs enquêtent actuellement sur les allégations selon lesquelles deux agriculteurs kurdes auraient été brutalement battus et jetés d’un hélicoptère militaire le 11 septembre dans la province sud-est de Van.

Amberin Zaman, Al Monitor

🔳 ANNONCE 🔳

L’affaire rappelle les atrocités infligées aux habitants au plus fort du soulèvement interdit du Parti des travailleurs kurdes (PKK) dans les années 1990.

Le gouvernement nie les allégations et enquête à la place sur les deux hommes kurdes pour « soutien et aide à une organisation terroriste ». Depuis l’effondrement du cessez-le-feu PKK-Turquie en juillet 2015, l’allégation a été portée contre des milliers d’hommes politiques, d’activistes, de journalistes et d’autres personnes kurdes qui ont été persécutés et emprisonnés, souvent sur la base de preuves fragiles.

L’incident de Van fait suite à une opération militaire contre des cibles du PKK près de Surik, un hameau de la paroisse de Catak, où les deux hommes gagnent leur vie en tant que fermiers. Trois soldats turcs et trois combattants du PKK ont été tués dans l’affrontement.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Des témoins oculaires à Surik ont ​​rapporté qu’à 14h00 le même jour, un hélicoptère militaire s’est posé près de leur hameau et les soldats les ont forcés à se mettre à genoux et à s’identifier. Nous avons choisi deux des villageois et avons commencé à les battre alors qu’ils criaient: «Nous souffrons, et à qui devrions-nous nous en prendre si ce n’est vous? Nous brûlerons votre village.  »

Selon le témoignage envoyé à Al-Monitor par Hamit Kocak, l’un des avocats représentant les familles des victimes, les soldats sont revenus en fin d’après-midi et ont traîné l’un des deux Turgut par le cou du champ voisin où il fabriquait des balles de foin. aurait. Ils ont posé des questions sur Siban, la deuxième victime, qui buvait du thé chez lui. Les deux ont été embarqués dans un hélicoptère et transportés par avion. Lorsque les villageois ont essayé de les suivre, les soldats ont pointé des armes sur eux et ont menacé de les tuer. Kocak pense que les deux ont probablement été élus parce que les informateurs locaux les ont dénoncés. … Turgut est gravement blessé dans le coma, Siban souffre de vertiges et de pertes de mémoire.

🔳 ANNONCE 🔳

(Extrait de l’article  » L’armée turque accusée d’avoir jeté des agriculteurs kurdes depuis un hélicoptère « , publié par Al-Monitor. Traduction par Alexander Gruber.)



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦