Une dure réalité : “Une fille seule dans un bus plein de travailleurs palestiniens”

0
450
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le PDG de la direction mondiale du mouvement Beitar, Yigal Brand, un habitant de Havat Yair en Samarie, a publié ces derniers jours dans un post inquiet l’impossible réalité des transports publics de Samarie.

Au début de ses propos, Brand mentionne la grande résonance que le post qu’il a publié a reçu qui révéle de plus en plus de victimes de la réalité en cours ces dernières années. “Au cours des 4 à 5 dernières années, une situation s’est produite dans laquelle des travailleurs palestiniens viennent travailler dans la région centrale et traversent un certain nombre de points de passage qui ont été construits au-dessus d’eux. En tant qu’habitants de Samarie, nous ne les voyons pas, car ils passent par des points de passage spéciaux à Rihan, près d’Eyal et d’autres endroits, mais leur retour du travail se fait par les transports publics qui sont destinés aux résidents de Judée et de Samarie et sont payés par tous nos impôts.

La réalité des dizaines de travailleurs palestiniens qui se pressent dans les bus signifie que « les Juifs ne montent pas dans ces bus, et ceux qui y montent vivent des expériences d’intimidation, de harcèlement, de violence physique et verbale. Ce sont des garçons, des filles, des étudiants et des aussi des soldats et des soldates qui n’ont pas le droit de faire de l’auto-stop. Tout le monde est victime de harcèlement et d’intimidation.” .

Brand souligne qu’il n’a pas lui-même été témoin d’un tel incident puisqu’il n’utilise pas les transports en commun dans ces zones, mais suite aux incidents répétés « en tant que parents, nous n’autorisons pas nos enfants à voyager dans les transports en commun ». Après la publication de ces choses, je vois l’ampleur du phénomène quand d’autres parents parlent d’une décision similaire.”

Dans un exemple, parmi tant d’autres, une jeune fille soldate se retrouve ” seule dans un bus avec 50 autres Arabes et le chauffeur est aussi Arabe. Elle s’assoit dans les escaliers pour qu’ils ne la touchent pas, mais même là ils se frottent et font des choses. Nous savons où des choses comme celle-ci peuvent mener », dit-il.

Brand explique que les travailleurs se rendent au point de contrôle tôt le matin en utilisant leurs propres moyens de transport, taxis et auto-stoppeurs, mais sur le chemin du retour, il n’y a personne pour s’occuper de les ramener dans leurs villages de manière organisée, alors ils utilisent les transports publics israéliens et les encombrent en masse. Dans ce contexte, il commente également qu’en tant que réserviste, il est exposé à une réalité où il n’y a pas d’organisme veillant à ce que chaque travailleur qui a passé le poste de contrôle le matin revienne effectivement par le poste de contrôle l’après-midi, et donc il n’y a aucun contrôle dans l’aspect de la sécurité non plus.

“Ils n’ont pas leurs propres navettes, donc aux carrefours Gaha, Yarkon ou Jabotinsky, des dizaines et des centaines d’ouvriers remplissent les bus et parfois il n’y a plus de place pour les Juifs non plus. Ce sont des bus qui étaient censés être destinés à la population israélienne, mais ceux qui les utilisent, ce sont les Palestiniens, et les Israéliens évitent de monter, soit prennent le risque et racontent des histoires horribles, on parle d’un Arabe qui a mis la main sur elle, de harcèlement verbal et physique et plus encore.”

Brand parle d’une requête qui a récemment été soumise au ministère des Transports mais qui n’a pas reçu de réponse. Lui-même n’est pas sûr que la question soit du tout sous la responsabilité du ministère des Transports. Selon lui, il est certainement possible que la question soit du ressort du Ministère de la Défense, de l’Administration Civile et des départements concernés. Maintenant, il a l’intention d’apporter l’histoire du phénomène à la personne qui sera responsable de la question de la Judée et de la Samarie dans le nouveau gouvernement dans l’espoir qu’un changement aura lieu.

Dans ses mots, il parle d’un entrepreneur qui s’occupe du transport de retour vers ses ouvriers, mais apparemment c’est une exception qui n’indique pas la règle.

Les soldes folles continuent sur Aliexpress ! Dans le cadre de la vente, il y aura une baisse de prix sur une grande variété de produits Et les coupons sont particulièrement intéressants !! La liste des coupons contre une variété de produits :
  • 🛒 3$ de rabais sur les achats de plus de 29$ : Code promo OUTDOOR3
  • 🛒 8$ de rabais sur les achats de plus de 69$ : Code promo OUTDOOR8
  • 🛒 20$ de rabais sur les achats de plus de 169$ : Le code promo est OUTDOOR20
  • 🛒 30$ de rabais sur les achats de plus de 239$ : Le code promo est OUTDOOR30
  • 🛒 50$ de rabais sur les achats de plus de 369$ : Le code promo est OUTDOOR50
Allez sur la page de vente ici : https://s.click.aliexpress.com/e/_Dk87Pwp

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !