Un mémorial à Jérusalem pour un présumé collaborateur fasciste de la Seconde Guerre mondiale suscite la controverse

0
745
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’historien de l’Holocauste, le professeur Gideon Greif, implore le pape Francis, le président israélien Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, entre autres, de retirer une plaque commémorative du cardinal croate Aloysius Stepinac dans la vieille ville de Jérusalem.

Le cardinal est une figure controversée de l’histoire des Balkans en raison de son soutien au régime oustachi croate fasciste de l’époque de la Seconde Guerre mondiale dans l’État indépendant de Croatie (NDH), qui a perpétré un génocide contre les juifs, les serbes et les roms sur son territoire pendant la guerre.

La plaque pour Stepinac est située dans l’hospice autrichien, la première maison d’hôtes auto-proclamée pour pèlerins chrétiens à Jérusalem, qui a ouvert ses portes dans la vieille ville en 1863.

La propriété de l’église a été créée avec l’aide des autorités catholiques de l’empire autrichien de l’époque, qui comprenait l’Autriche, la Hongrie et la Croatie d’aujourd’hui, entre autres territoires. Les autorités catholiques impliquées dans la fondation de l’hospice ont maintenu des liens avec lui en envoyant des curateurs, des prêtres et des pèlerins à l’hôtellerie à Jérusalem, même après l’effondrement de l’empire et du règne de Hapsburg en 1918, selon le recteur de l’église, Markus Bugnyar.

Une délégation de pèlerins croates a approché la direction de l’hospice l’année dernière avec l’idée de mettre une plaque commémorative pour le cardinal croate, a déclaré Bugnyar.

La plaque, écrite en latin, repose à côté de l’entrée de la chapelle dans le couloir extérieur, mais à l’intérieur du bâtiment. Placée par un groupe appelé les Chevaliers du Saint-Sépulcre, cette plaque commémore le pèlerinage de Stepinac en Terre sainte en 1937, avant la Seconde Guerre mondiale. Le pèlerin Stepinac, ainsi que d’autres pèlerins croates, sont restés à l’hospice, faisant de lui et de son voyage une partie de l’histoire de la maison.

 

Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.

 

SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)

   

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !