Accueil Alyaexpress-News Sa’ar Ofir, suspect du meurtre d’un terroriste du 7 octobre : “Il...

Sa’ar Ofir, suspect du meurtre d’un terroriste du 7 octobre : “Il n’y a rien, ils essaient de faire des audiences sur notre dos”

0
294
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Sa’ar Ofir, l’un des suspects dans l’affaire du meurtre du terroriste Nuh’ba, répond aux soupçons et aux allégations portées contre lui dans une interview à Channel 7.

“Il n’y a pas eu de meurtre au sens littéral. Il y a eu une élimination des terroristes. Nous éliminons ou neutralisons les terroristes. Le meurtre d’un terroriste n’existe pas”, souligne Ofir au début de ses propos.

Il rejette la déclaration inhabituelle du parquet hier soir, selon laquelle il aurait avoué lors d’une correspondance le meurtre d’un terroriste. “Il s’agit d’une tentative désespérée de justifier cet événement honteux.”

Selon le rapport, dans une correspondance datée du 7 octobre, Ofir aurait écrit à un ami : “Nous les avons tués, massacrés”. A ce propos, il déclare : “Je précise juste que c’est moi qui ai donné les vidéos des combats, c’est moi qui ai contacté la police et qui leur ai donné le numéro de téléphone et le mot de passe. Ils cherchaient quelque chose pour se justifier face au tumulte du public. Simplement pour nous calomnier et nous salir. Il n’y a rien ici à part quelques notes qu’ils essaient de nous faire subir.”

Selon l’accusation selon laquelle il a avoué le meurtre, il répond : « Il se pourrait qu’il s’agisse d’une déclaration déplacée, ou d’une terminologie incorrecte, quelque chose écrit dans une tempête d’émotions.. »

“Notre histoire n’a jamais été publiée dans les médias et il n’y a jamais eu une telle intention. Nous ne cherchons pas à être des héros, bien au contraire. Pendant neuf mois, ils sont restés tranquilles, nous avons eu beaucoup de respect pour les morts et beaucoup de respect pour les assassinés. Nous avons fait ce que nous avons fait par amour pour la patrie et les citoyens.

Selon lui, ils ont été contraints de publier les mots “suite à toute cette affaire délirante qui ‘accuse les combattants d’avoir assassiné le terroriste du 7 octobre ‘”.

A la question de savoir s’il ne pense pas qu’une enquête aurait dû être ouverte compte tenu des messages qu’il a écrits, il a répondu : “Je ne dis pas qu’une enquête n’aurait pas dû être ouverte – mais je fais attention à mon langage. Il y a une différence entre enquêter sur un incident et en faire un cirque. Ce n’est pas une enquête, c’est simplement du mépris. »

Ofir est d’accord avec l’affirmation selon laquelle l’enquête a été ouverte suite aux propos de R. qui s’est fait passer pour un combattant : “Je peux le dire avec certitude. Je suis allé voir la police de Mesovim et je leur ai donné le même imitateur. J’ai donné toutes les informations nécessaires pour l’arrêter, y compris le fait qu’il avait une arme volée et c’est vraiment ce qu’ils ont trouvé lorsqu’ils l’ont arrêté. ”

“Nous n’avons rien à voir avec cette affaire. Nous n’avons jamais été pris avec quoi que ce soit appartenant à autrui. J’appelle les gens à ouvrir davantage les yeux et à décider quelles guerres nous menons et contre qui nous les menons.”

“Une des raisons pour lesquelles je ne regrette pas d’être descendu dans le sud avec les autres combattants est uniquement à cause des réponses que je reçois – tant de la part des citoyens, que des élus et de la justice elle-même, qui a fait son travail fidèlement et nous a libéré immédiatement “, ajoute-t-il.

Selon lui, “Nous comprenons bien qu’il n’y a ici que des guerriers héroïques. Je n’ai jamais utilisé ce terme, mais je n’ai pas d’autre mot car nous étions là où personne n’était. Nous ne cherchions pas la gratitude de l’autre. Mais dès qu’il s’agit d’une telle humiliation, on soupçonne le meurtre d’un terroriste et on demande à maintes reprises une prolongation de la détention, car même si quelqu’un pense que la détention devrait être prolongée, le parquet nous a combattus devant le tribunal pour nous atteindre  et ils ont également essayé d’atteindre la Cour suprême. Nous sommes des familles très normatives, je pense que c’est une tentative de justifier et de mettre l’affaire de côté au nom du bureau du procureur.

“Il est important pour moi de souligner que j’avais les caméras ‘Go Pro’ qui étaient avec moi et les combattants qui étaient avec moi et leurs témoignages – qui d’ailleurs n’ont jamais été convoqués pour témoigner de l’événement. Tous les les vidéos prouvent le contraire. Elles ne montrent que des combats intenses, difficiles et réussis dans lesquels nous éliminons les terroristes uniquement en tirant. Ceux qui ont mis en danger notre vie ou celle d’autrui ont été tués. Même lorsque nous les avons arrêtés, ils ne saignaient pas et ils ne l’étaient pas non plus meurtri. Je crois que plus tard nous publierons également les vidéos. J’exhorte tout le monde à réfléchir à ses guerres”, souligne Ophir.

Les soldes folles continuent sur Aliexpress ! Dans le cadre de la vente, il y aura une baisse de prix sur une grande variété de produits Et les coupons sont particulièrement intéressants !! La liste des coupons contre une variété de produits :
  • 🛒 3$ de rabais sur les achats de plus de 29$ : Code promo OUTDOOR3
  • 🛒 8$ de rabais sur les achats de plus de 69$ : Code promo OUTDOOR8
  • 🛒 20$ de rabais sur les achats de plus de 169$ : Le code promo est OUTDOOR20
  • 🛒 30$ de rabais sur les achats de plus de 239$ : Le code promo est OUTDOOR30
  • 🛒 50$ de rabais sur les achats de plus de 369$ : Le code promo est OUTDOOR50
Allez sur la page de vente ici : https://s.click.aliexpress.com/e/_Dk87Pwp

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !