Pourquoi vous ne devriez pas verser des larmes pour la mort de Bassam Al-Sayeh

0
145

Le site de propagande palestinien Quds News Network relaie cette histoire sanglante où il aurait té gravement malade en prison et que seul 15 % de ses muscles fonctionnaient et qu’Israël n’a rien fait pour l’aider et l’a laisser mourir.

Mais avant de verser des larmes, voici ce qu’on ne vous a pas dit.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Bassam Al-Sayeh est un meurtrier, un terroriste vicieux impliqué dans l’assassinat du rabbin Eitam Henkin et de Naama Henkin.

Les terroristes ont visé leur véhicule , quatre de leurs jeunes enfants (un bébé de 9 mois et des garçons de quatre, sept et neuf ans) étaient assis à l’arrière du véhicule.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Bassam Al-Sayeh a mis sa santé en danger
À partir de 2016 : Bassam al-Sayeh, détenu palestinien atteint d’un cancer, »  a refusé depuis huit jours de prendre des médicaments pour protester contre les transferts arbitraires et épuisants effectués entre les prisons par les autorités pénitentiaires israéliennes », a déclaré son épouse.

Les rumeurs sur la mort imminente de Bassam Al-Sayeh ont été grandement exagérées
Ma’an News a rapporté:

« Le prisonnier palestinien Bassam Ameen al-Sayeh, âgé de 43 ans, de la ville occupée de Naplouse en Cisjordanie, est dans un état de santé grave et peut mourir à tout moment », a déclaré samedi le ministre palestinien des Affaires des prisonniers.

C’était à partir de décembre 2015 .