Les habitants de Sderot ne veulent pas de « Conférence de la paix » dans leur ville : « Beaucoup sont morts sous les roquettes ici ! »

0
165
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Une conférence des organisations pacifistes qui devait avoir lieu le 4 mars à Sderot a été délocalisée dans une autre localité. Ceci, suite à la colère des habitants sur le fait qu’il était censé contenir du contenu qui présente les difficultés des habitants de la bande de Gaza.

L’événement devait avoir lieu sous le titre « Ramener la paix dans le discours », qui était censé contenir un contenu incluant la présentation des difficultés des habitants de la bande de Gaza. En réponse, les habitants de Sderot ont été indignés et se sont tournés vers la municipalité et d’autres responsables. Sous la pression des organisateurs, il a été décidé de déplacer la conférence dans un autre lieu.

Albert Gabay, un habitant de la ville et journaliste local qui était l’un des meneurs de la contestation, a déclaré : « Je suis heureux de la décision de déplacer la conférence de Sderot. Les habitants ont décidé de protester contre la conférence d’extrême gauche. Cela doit être fait à Sderot, il y a des gens ici qui ont été tués à cause des Qassams. Cela n’a rien à voir avec la démocratie, cela a à voir avec la sensibilité. »

D’autre part, Naamika Zion, l’une des organisatrices de la conférence, habitante de Sderot et membre de l’organisation « Kol Acher », a répondu que « c’est une conférence sur laquelle on travaille depuis plusieurs mois, et qui est menée par une quinzaine d’organisations pacifistes. » Insistez sur une autre voix qui entendra d’ici – une voix qui croit en la paix et au dialogue.  »

Zion a ajouté que « la plupart des intervenants à la conférence sont des habitants du Sud qui ont été impliqués pendant des années dans le dialogue avec nos voisins – à Gaza et en Cisjordanie. Nous croyons aux solutions non violentes aux conflits et nous nous efforçons d’obtenir des accords à long terme guérira cette foutue région. » D’autant plus s’il s’agit de la voix d’une minorité. Ce qui se passe ici, ce sont des tentatives d’intimidation et de défaite de la démocratie. »

La personne qui devait ouvrir la conférence était le maire adjoint Yehudit O’Leary, qui a subi de fortes pressions de la part des habitants pour annuler sa participation. O’Leary a déclaré ce soir qu' »il y a effectivement une tempête à Sderot autour d’une conférence que je ne rapporte pas à ses organisateurs. Avec les avis de chacun et certainement pas avec une partie du contenu qui y sera présenté, mais en tant que personne qui croit en paix, je respecte le désir même de paix par le dialogue. Je dois être d’accord avec leur opinion, mais je peux permettre à la ville de Sderot d’avoir beaucoup d’opinionscar elles sont victimes d’anxiété.

Une ancienne résidente de Sderot, Miriam Shashi, directrice du département de l’éducation de la ville, a déclaré : « Mon point de départ est que je n’ai aucune envie de comparer la souffrance des habitants de Sderot à la souffrance des habitants de Gaza. L’ordre de la vie dans la réconciliation et la compréhension l’emporte sur notre désir de vengeance ou de représailles.

Shashi a ajouté que « si nous célébrons un événement » qui porte vers la paix « dans la ville, alors c’était l’expression du désir des deux parties de se réconcilier, et non d’examiner la réalité de la vie des deux parties vivant dans des écarts abyssaux les uns avec les autres. Malheureusement, l’événement manque le message de réconciliation entre les deux « Des côtés de la clôture, ce forum est une feuille de vigne très tendance. Pour apporter des incidents dans lesquels les habitants de Gaza ont été lésés en réponse aux politiques de leurs dirigeants abusifs et pour les refléter face à la souffrance qu’ils vivent, ostensiblement du côté israélien, vous faites preuve d’hypocrisie. »

Yossi Ohayon, leader de la manifestation, a déclaré qu' »il n’y a pas de place pour une autre voix à Sderot, Sderot parle d’une seule voix – la voix des habitants qui ont été blessés et assassinés dans leur ville ». Il a également remercié les habitants de Sderot pour leur soutien et leur volonté de donner de leur temps et de leur argent au profit de la lutte.

 

Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.

 

SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)

   

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !