Le patriarche maronite du Liban appelle l’armée à affronter le Hezbollah

0
327
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le patriarche maronite du Liban, Bechara Boutros al-Rahi, a demandé dimanche que l’armée libanaise prenne le contrôle de la partie sud du pays, fief du Hezbollah, et applique strictement la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU , après les récents affrontements entre Israël et le Hezbollah.

« Nous appelons l’armée libanaise, responsable devant les forces de sécurité internationales du Sud, à prendre le contrôle de toutes les terres du Sud, à appliquer strictement la résolution 1701 et à empêcher le lancement de missiles depuis le territoire libanais, non par le pour la sécurité d’Israël, mais plutôt pour la sécurité du Liban », a déclaré Rahi lors de la messe dominicale, selon l’Agence nationale de presse libanaise (ANI).

🔳 ANNONCE 🔳

Le patriarche maronite a souligné qu’il ne pouvait « accepter, en vertu de l’égalité devant la loi, qu’un parti décide la paix et la guerre indépendamment de la décision de légalité et de la décision nationale confiée aux deux tiers des membres du gouvernement ».

Vendredi, 19 roquettes ont été tirées du sud du Liban vers le nord d’Israël, et le Dôme de fer a intercepté 10 roquettes et six roquettes atterrissant dans des zones ouvertes près de Har Dov, le long de la frontière libanaise. Le reste est tombé au Liban. Il n’y a eu ni blessés ni blessés.

C’était la sixième attaque de ce type ces derniers mois et la première dans laquelle le Hezbollah a reconnu sa responsabilité.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Parallèlement à la position contre les actions du Hezbollah, Rahi a condamné ce qu’il a appelé « les violations périodiques d’Israël contre le sud du Liban et la violation de la résolution n° 1701 du Conseil de sécurité, ainsi que la vive tension dans les zones frontalières des États-Unis. villages résidentiels et leurs environs », selon l’ANI.

Le patriarche a souligné qu’« il est vrai que le Liban n’a pas signé la paix avec Israël, mais il est également vrai que le Liban n’a pas décidé de guerre avec lui, et s’est officiellement engagé pour la trêve de 1949 », ajoutant que « nous ne voulons pas d’impliquer le Liban dans des opérations militaires qui provoquent des réactions israéliennes dévastatrices ».

🔳 ANNONCE 🔳

Rahi a également affirmé que les affrontements visaient à « détourner l’attention du caractère sacré et de l’éclat de la messe pour les martyrs et les victimes » de l’explosion du port de Beyrouth alors que le premier anniversaire de l’explosion a été célébré la semaine dernière.

Le patriarche maronite continuerait d’attaquer les dirigeants du pays. « Nous avons demandé aux responsables et aux politiques : comment allez-vous convaincre les gens que vous êtes qualifié pour les conduire au salut et les plonger chaque jour dans une nouvelle crise ? Comment va-t-il convaincre le monde qu’il est digne d’être aidé s’il ne se soucie pas des conférences internationales dédiées au soulagement des Libanais et qu’ils sont prêts à sauver le Liban ? Comment vont-ils se convaincre qu’ils étaient à la hauteur de la responsabilité et des espoirs ? Y a-t-il en vous de l’humanité à ressentir avec les gens dans leur misère ? Il a demandé rhétoriquement.

« Nous voulons mettre fin à la logique militaire et à la guerre et adopter la logique de paix et les intérêts du Liban et de tous les Libanais », a déclaré le patriarche, selon l’ANI.

Le chef du parti libanais du Kataeb et ancien député Samy Gemayel a exprimé lundi son soutien au patriarche, affirmant que le parti est « convaincu » qu’il existe de nombreux citoyens libanais qui sont d’accord avec le patriarche et le parti Kataeb sur cette souveraineté et le retrait des armes. . hors de l’armée.

Les partisans du Hezbollah ont exprimé leur indignation face aux commentaires du patriarche sur les réseaux sociaux, en utilisant les hashtags « Modèle de préjugés » et « Modèle de reddition ». Le journaliste affilié au Hezbollah, Ali Shoeib, s’est adressé au patriarche dans un tweet, écrivant : « Pour une fois, demandez à l’armée libanaise d’empêcher les attaques israéliennes au lieu de lui demander d’éviter les tirs de roquettes !! »

🟦 ANNONCE 🟦

Le député libanais Ibrahim Kanaan, membre du Mouvement patriotique libre, un parti chrétien allié au Hezbollah, a répondu aux réponses des médias sociaux aux propos de Rahi, affirmant qu’« insulter ce que [Rahi] représente et qui il représente est rejeté par toutes les normes ». selon l’ANI.

Kanaan a appelé au dialogue entre le Hezbollah et les Rahi et une « discussion de leurs préoccupations, qui sont des préoccupations nationales, exprimées par une large partie du peuple libanais, avec leurs différentes composantes et couleurs, en termes de ne pas garder le Liban comme un champ ouvert d’échange messages, réchauffant les frontières et ouvrant des batailles qui nuisent au pays et à son économie, d’autant plus que les Libanais traversent l’étape la plus difficile de leurs 100 ans d’histoire ».

Le député a souligné que les positions du patriarche devaient être discutées avec respect, loin de tout abus ou colère.

Ce n’est pas la première fois que Rahi fait des déclarations contre le contrôle du Hezbollah sur le sud du Liban et son existence en tant qu’organisation paramilitaire dans le pays.

En août de l’année dernière, après l’explosion du port de Beyrouth, le patriarche maronite a appelé l’État à prendre le contrôle des armes dans le pays et à limiter les décisions de guerre et de paix à l’État. Rahi a appelé toutes les parties à ne pas impliquer le Liban dans un conflit et à considérer d’abord les intérêts du Liban, selon l’ANI.

Le patriarche a également appelé à plusieurs reprises le Liban à se concentrer sur la neutralité et à ne pas entrer dans des guerres internationales et régionales qui, a-t-il dit, n’ont rien à voir avec le pays.

En 2014, Rahi s’est rendu en Israël lors d’une visite du pape François. Le Hezbollah et d’autres groupes au Liban ont exprimé leur indignation face à cette décision à l’époque.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦