La Turquie menace la sécurité de Chypre et de la Méditerranée orientale à cause d’un problème d’armement

0
516
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La Turquie a menacé Chypre et la Méditerranée orientale et condamné les États-Unis après que les États-Unis ont décidé de lever un embargo sur les armes à Chypre. L’embargo lui-même et de nombreuses politiques américaines au Moyen-Orient ont été orientés vers l’apaisement d’Ankara au cours des dernières décennies parce que la Turquie, bien que membre de l’OTAN, ne se présentait que comme un allié des États-Unis.

Cependant, la montée du parti d’extrême droite AKP en Turquie et l’alliance étroite d’Ankara avec la Russie, l’Iran, la Chine et d’autres régimes autoritaires ont signifié que la Turquie est de plus en plus en désaccord avec les États-Unis et menace des amis américains tels que Chypre, Israël, la Grèce, Arménie et autres États.

Bien que la Turquie ait prétendu s’acheminer vers la réconciliation au cours des dernières années, notamment en s’efforçant de renouer des liens avec Israël, la trajectoire générale d’Ankara en est une dans laquelle elle continue de menacer la stabilité de la région et de la Méditerranée orientale. La dernière polémique porte sur Chypre, qui a travaillé de plus en plus avec Israël ces dernières années, et avec la Grèce .

Diviser et conquérir

Le pays a été divisé par une invasion turque et par le nettoyage ethnique de la communauté grecque d’une partie de Chypre dans les années 1970. Il y a plus de dix ans, il y a eu un mouvement vers la paix et la réconciliation, et la réunification de l’île, mais la politique d’Ankara l’a torpillé.

Dans un rapport, les États-Unis ont récemment annoncé d’autres changements à un embargo sur les armes à destination de Chypre.

Le ministre du même temps, Naftali Bennett, rencontre aujourd'hui (mardi) le ministre des Affaires étrangères de Chypre, Nikos Christodolids, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 27 juillet 2021 (crédit : KOBI GIDEON/GPO)Le ministre du même temps, Naftali Bennett, rencontre aujourd’hui (mardi) le ministre des Affaires étrangères de Chypre, Nikos Christodolids, au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 27 juillet 2021 (crédit : KOBI GIDEON/GPO)

“Le secrétaire d’État Antony J. Blinken a déterminé et certifié au Congrès que la République de Chypre a rempli les conditions nécessaires en vertu de la législation pertinente pour permettre l’approbation des exportations, des réexportations et des transferts d’articles de défense vers la République de Chypre pour l’exercice fiscal 2023.

Le respect des conditions est évalué annuellement. À la suite de cette détermination et de cette certification, Blinken a levé les restrictions commerciales de défense pour la République de Chypre pour l’exercice 2023. Le Règlement sur le trafic international d’armes sera modifié pour refléter la nouvelle politique, à compter du 1er octobre 2022 », indique le rapport. 

Le Gouvernement de la République de Chypre a pris et continue de prendre les mesures nécessaires pour empêcher les navires militaires russes d’accéder aux ports pour le ravitaillement en carburant et l’entretien. Conformément aux deux lois, le Ministère examine chaque année la conformité aux lois. »

La Turquie fait monter les tensions avec la rhétorique

ANKARA N’EST PAS satisfait de cette décision. Alors que le président turc se rendait en Ouzbékistan pour rencontrer des membres de l’Organisation de coopération de Shanghai – dont la Russie, la Chine et l’Iran – Ankara a fermement condamné les Américains. La Turquie affirme que la décision américaine est “en contradiction avec le principe d’égalité des deux parties sur l’île”, a déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué.

La Turquie a critiqué Chypre pour “l’intransigeance” et a déclaré que le flux d’armes “affectera négativement les efforts visant à régler la question chypriote ; et cela conduira à une course aux armements sur l’île, nuisant à la paix et à la stabilité en Méditerranée orientale.

Le point clé ici est qu’Ankara renforce la rhétorique sur la Méditerranée orientale. La Turquie et la Grèce ont été en désaccord récemment, et Ankara a attisé les flammes du nationalisme anti-grec ces derniers mois, célébrant le nettoyage ethnique historique des Grecs d’Anatolie dans les années 1920. C’est important parce que la Turquie et la Grèce sont membres de l’OTAN.

C’est aussi important pour Israël. Israël avait envisagé les perspectives d’un gazoduc EastMed qui pourrait voir les ressources énergétiques israéliennes qui sont développées au large des côtes, affluer vers l’Europe. Cependant, la récente réconciliation avec la Turquie vise à rendre à nouveau Israël dépendant d’Ankara pour l’exportation de ces ressources.

On ne sait pas ce qui se passera à long terme. Le régime turc a une aversion viscérale pour l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu. Netanyahu a été l’architecte des liens croissants d’Israël avec la Grèce et Chypre , et Netanyahu pourrait être de retour au pouvoir après les élections israéliennes cet automne.

La Turquie attend une rencontre avec le Premier ministre Yair Lapid et a beaucoup fait pour raviver les liens avec Israël. Mais son programme pourrait être d’utiliser Israël pour nuire aux liens grecs, ou même d’utiliser des voix pro-israéliennes aux États-Unis pour tenter d’obtenir des concessions pour Ankara auprès de Washington.

Israël, la Grèce, Chypre et l’Égypte partagent des intérêts sécuritaires en Méditerranée orientale, et les pays travaillent en étroite collaboration avec la France et la marine américaine. Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn travaillent également avec la marine américaine dans le cadre du Commandement central. En outre, les Émirats arabes unis se sont engagés dans de nombreuses activités de sensibilisation à Chypre.

Dans l’ensemble, cela signifie qu’il y a beaucoup de problèmes qui relient Israël, Chypre, la Grèce et d’autres pays. Il y a aussi beaucoup en jeu dans les relations israélo-turques. La décision américaine sera importante pour la Méditerranée orientale, mais il est également possible qu’Ankara tente d’aggraver les tensions avec la Grèce ou Chypre sur cette question cet automne.

Les soldes folles continuent sur Aliexpress ! Dans le cadre de la vente, il y aura une baisse de prix sur une grande variété de produits Et les coupons sont particulièrement intéressants !! La liste des coupons contre une variété de produits :
  • 🛒 3$ de rabais sur les achats de plus de 29$ : Code promo OUTDOOR3
  • 🛒 8$ de rabais sur les achats de plus de 69$ : Code promo OUTDOOR8
  • 🛒 20$ de rabais sur les achats de plus de 169$ : Le code promo est OUTDOOR20
  • 🛒 30$ de rabais sur les achats de plus de 239$ : Le code promo est OUTDOOR30
  • 🛒 50$ de rabais sur les achats de plus de 369$ : Le code promo est OUTDOOR50
Allez sur la page de vente ici : https://s.click.aliexpress.com/e/_Dk87Pwp

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !