La politique des assassinats ciblés a commencé après la mort des 11 athlètes à Munich et continue en Iran et ailleurs

0
116
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Golda a hésité mais a dit oui, Barak a mis des chaussettes militaires sur sa poitrine et s’est déguisé en femme, un serveur marocain a été accidentellement abattu – et cinq ans plus tard, la véritable cible a été éliminée. Le massacre des athlètes il y a 50 ans a entraîné un changement de politique, et une stratégie également en vigueur vis-à-vis de l’Iran. « Il est difficile de mesurer l’efficacité en cas d’élimination des scientifiques du nucléaire »

Les assassinats des scientifiques nucléaires, l’ assassinat du « père de la bombe iranienne » , les nouvelles de temps en temps d’une mort mystérieuse dans la République islamique. Les rapports étrangers attribuent souvent les assassinats en Iran au Mossad, mais cette politique n’est pas nouvelle.

L'un des terroristes du massacre
Lundi, en Allemagne, lors d’une cérémonie en présence du président allemand, Yitzhak Herzog, et des membres des familles endeuillées, le 50e anniversaire de l’assassinat des 11 athlètes aux Jeux olympiques de Munich sera marqué sur les actions qui ont eu lieu après ce massacre et a noté qu’il a conduit Israël à changer sa stratégie, qui est restée inchangée jusqu’à ce jour – l’activation d’opérations secrètes au-delà des frontières du pays, dans le but d’éliminer ses ennemis.

Le drapeau olympique en berne lors de la cérémonie du lendemain du massacre

« Ce fut un grand choc pour la population en Israël », a déclaré l’ancien Premier ministre Ehud Barak à propos du massacre de Munich en 1972, dans une interview à l’AFP. Barak, alors commandant d’une patrouille de l’état-major général, a noté que « la combinaison de la nature des assassinats, ainsi que l’impuissance des athlètes qui ont été attaqués et le fait que cela se soit produit sur le sol allemand – tout cela a créé une résonance. Le massacre a causé un profond chagrin, une grande rage et un désir de se venger et d’éliminer tous ceux qui sont impliqués. »

Le résultat a été l’opération « Colère de Dieu » pour éliminer les dirigeants du « Septembre noir », l’organisation terroriste palestinienne responsable du massacre des 11 athlètes . Le plan secret était dirigé par le chef du Mossad de l’époque, Zvi Zamir, et la Premier ministre. à l’époque Golda Meir et conseiller sur la guerre contre le terrorisme, Aharon Yariv.

« Au départ, Golda Meir ne savait pas quoi faire », a déclaré l’historien Michael Bar Zohar. « Deux hauts responsables du renseignement sont venus vers elle et lui ont dit une chose – maintenant nous devons détruire le clan du Septembre noir. »

50e anniversaire du meurtre des athlètes aux Jeux olympiques de Munich

Les trois, qui ont réalisé qu’il serait presque impossible d’atteindre tous les membres de l’organisation, ont décidé de choisir une politique de « frapper la tête du serpent », à la direction de l’organisation terroriste. « Golda a hésité. Devrions-nous approuver les assassinats en Europe et au Moyen-Orient ? Mais à la fin, elle a dit ‘oui' », a déclaré Bar Zohar.

Au cours des mois suivants, les dirigeants due « Septembre noir » et d’autres organisations terroristes palestiniennes ont commencé à mourir dans des circonstances mystérieuses à Rome, Paris et Chypre. Certaines des cibles étaient trois Palestiniens qui ont été tués à Beyrouth en avril 1973, par une force dont certains membres portaient des vêtements féminins – dans une opération connue sous le nom d’ opération « Printemps de la jeunesse »

Barak était l’un de ceux qui se sont maquillés dans l’opération, au cours de laquelle Yosef al-Najjar, Kamal Adwan et Kamal Nasser ont été tués . L’unité d’élimination est arrivée par bateau, s’est déplacée vers des bateaux à moteur plus petits – et y a rencontré des agents du Mossad avec des voitures de location se faisant passer pour des touristes. Ils savaient qu’une douzaine de jeunes hommes marchant dans la rue à Beyrouth éveilleraient les soupçons, « nous avons donc décidé que certains d’entre nous deviendraient des femmes », a déclaré Barak. « J’étais le commandant de l’opération, mais j’avais un « visage de bébé » à l’époque, donc j’étais l’une des femmes. »

Photo d'Ehud Barak

« J’étais brune, avec du rouge à lèvres et du fard à paupières bleu, et nous avons mis des chaussettes militaires pour remplir ma poitrine », a déclaré Barak. Les quatre qui se faisaient passer pour des femmes portaient des pantalons amples et cachaient les armes – qui comprenaient, entre autres, des grenades à main et des explosifs – dans des vestes et des sacs. Ils se sont séparés en deux petits groupes et étaient en route vers leur destination lorsque le feu a été ouvert sur eux. Dans l’action, deux combattants ont été tués – Avida Shur et Hagi Mein – ainsi que des citoyens libanais et trois Palestiniens. En quelques heures, Barak est rentré chez lui en Israël. Sa femme à l’époque, Nava, s’est interrogée sur le rouge à lèvres et le fard à paupières qui étaient barbouillés sur son visage. « Je ne pouvais pas lui dire, » répéta-t-il.

Mais toutes les opérations n’ont pas réussi. Trois mois après l’opération à Beyrouth, le Mossad pensait avoir localisé Ali Hassan Salama , le « Prince rouge », l’un des leaders de Septembre noir. Les hommes du Mossad sont arrivés à Lillehammer, en Norvège, mais ils ont abattu Ahmed Bushiki, un serveur marocain. « Ils étaient trop confiants », a déclaré Bar Zohar à l’AFP. Après avoir tué la mauvaise personne, trois agents du Mossad ont été arrêtés par la police norvégienne et ont passé 22 mois en prison.

Mais la tentative de trouver et d’éliminer Salama ne s’est pas arrêtée. Un agent nommé D a été amené à Beyrouth et mis en relation avec Salama et sa femme modèle, Georgina Rizk. En 1979, plus de six ans après le massacre des athlètes, il est tué par une voiture piégée.

Le journaliste du « Yediot Ahronoth », Ronen Bergman, a déclaré que le massacre de Munich avait fait comprendre à Israël que personne d’autre ne protégerait ses citoyens. « Il y a un lien direct entre ce qui s’est passé alors et ce qui se passe aujourd’hui. Israël utilise des contre-mesures ciblées comme une arme centrale dans la politique de protection des intérêts de sécurité nationale », a déclaré Bergman.

La scène de l'assassinat du scientifique nucléaire Mohsen Fahrizadeh

Bergman pointe du doigt l’assassinat de Mohsen Fahrizadeh, décrit comme le « père de la bombe iranienne », dont l’assassinat il y a près de deux ans près de Téhéran a été attribué à Israël. Cependant, il a noté que même si la politique consistant à tuer des personnes qui planifiaient des actes terroristes était considérée comme très efficace, « il y a toujours un débat concernant l’efficacité de tuer des scientifiques nucléaires en Iran, à partir de 2007. Il est très difficile de mesurer cela, mais en tout cas, Israël poursuit cette politique. » En tout cas, écrit l’AFP, cette politique ne devrait pas changer de sitôt.

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !