La logique de la paix arabe avec Israël du roi de Jordanie Abdallah Ier est censurée 

0
320
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les « factions de la résistance » palestiniennes ont condamné l’ouverture de l’ambassade des Émirats arabes unis en Israël, la qualifiant de « grand péché contre le peuple palestinien » et ont qualifié les Émirats arabes unis de « chef du mal ».

Il y a toujours eu une division dans le monde arabe entre les dirigeants qui peuvent penser clairement aux intérêts de leur peuple et la majorité dont la haine des Juifs l’emporte sur ce qui est le mieux pour leur peuple.

Dans la biographie d’ Avi Shlaim en 2008 sur le roi Hussein de Jordanie , il raconte un épisode du père de Hussein, le roi Abdallah Ier :

Une question qui a continué à embarrasser les observateurs est : pourquoi Abdullah a-t-il ignoré tous les avertissements et s’en est-il tenu à son plan de prières du vendredi à Jérusalem [le jour où il a été assassiné] ?
Une réponse possible, qui resta longtemps un secret bien gardé, est qu’Abdullah s’était arrangé pour rencontrer deux responsables israéliens à Jérusalem le lendemain, samedi 21 juillet 1951.
Les deux fonctionnaires étaient Reuven Shiloah et Moshe Sasson, qui poursuivait les négociations pour un traité de paix que son père, Elias, avait commencé. Lors d’une de leurs premières réunions, Moshe Sasson a demandé à Abdullah : « Pourquoi voulez-vous faire la paix avec Israël ? 
Le roi répondit : « Je veux faire la paix avec Israël non pas parce que je suis devenu sioniste ou parce que je me soucie du bien-être d’Israël, mais parce que c’est dans l’intérêt de mon peuple. Je suis convaincu que si nous ne faisons pas la paix avec vous, il y aura une autre guerre, et une autre guerre, et une autre guerre, et une autre guerre, et nous perdrons toutes ces guerres. Par conséquent, c’est l’intérêt suprême de la nation arabe de faire la paix avec vous.

🔳 ANNONCE 🔳
L’intérêt personnel l’emporte toujours. 
Malheureusement, la haine des Juifs est si répandue dans le monde arabe que les dirigeants arabes doivent s’inquiéter de la possibilité que leurs régimes deviennent instables à cause de leurs sujets antisémites qui haïssent les Juifs plus qu’ils ne se soucient de leur propre pays. Cela change leurs propres calculs d’intérêt personnel.
La clé de la paix au Moyen-Orient ne réside pas dans les concessions israéliennes. Il s’agit d’éradiquer la haine des Juifs du monde musulman. S’il n’y a pas d’antisémitisme, alors les avantages de la paix avec Israël sont clairs.
C’est évident pour quiconque n’est pas aveuglé par le mensonge selon lequel l’antisémitisme n’a rien à voir avec l’antisionisme. 


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦