La France est prête pour une présidente ? La « bulldozer » Pécresse monte dans les sondages

0
288
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La France est prête pour une présidente ? La « bulldozer » Pécresse monte dans les sondages

A 3 mois de l’élection : la droite Valérie Pécresse qui s’est construite sous les auspices de Chirac et Sarkozy, se hisse à la deuxième place aux dépens de Le Pen et du candidat juif affaibli Eric Zemmour. « Je suis une petite Merkel, une petite Thatcher », dit-elle, mais souligne : « Mon mari est la féministe parmi nous. » Pour battre Macron, elle séduit les électeurs avec des propos anti-immigrés : « Notre frontière est comme une passoire, l’Europe est devenue un supermarché, il faut une clôture de barbelés »

La candidate républicaine à la présidence de la France est apparue ces derniers jours comme la principale rivale du président Emmanuel Macron lors des élections d’avril. Après des mois de deuxième place dans la course pour deux candidats d’extrême droite , les sondages montrent que le candidat juif Eric Zemmour et la leader du Front national Marin Le Pen sont derrière Pécresse qui occupe la deuxième place, et que dans un second tour décisif des élections, dans trois mois, elle pourrait même vaincre Macron.

Pécresse, 54 ans, femme politique expérimentée qui a été ministre de l’Éducation et des Affaires budgétaires dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy et qui a été ces dernières années président du conseil de district d’Ile-de-France qui comprend la capitale Paris, a été élu candidat à le parti de centre-droit le mois dernier. Elle a entraîné le président Macron dans une bataille très serrée, dans laquelle il existe actuellement une égalité entre les deux. Si elle réussit à vaincre Macron, elle deviendra la première femme à être nommée présidente de la France.

Depuis le début de sa campagne, Pécresse a mis l’accent sur ses positions sociales et économiques conservatrices : son bureau à Paris a affiché des pancartes déplorant le contrôle lâche de la France sur ses frontières, les ghettos violents créés dans ses villes – et la dette nationale croissante. « Nous devons rétablir l’ordre – à la fois dans les rues et dans notre compte national », a-t-elle déclaré à Reuters la semaine dernière.

Elle promet, entre autres, de réformer le système de retraite français et de rétablir l’ordre dans les quartiers où l’État français a perdu son emprise et sont devenus des quartiers irrespectueux de la loi. « Mon style est composé aux deux tiers d’Angela Merkel et d’un tiers de Margaret Thatcher », dit-elle. « Je suis une femme qui consulte, décide – et agit. »

Pécresse accorde une attention particulière à la question des immigrés, l’un des enjeux les plus importants pour l’électeur français. Le week-end dernier, lors d’une visite dans un camp d’immigrants sur l’île grecque de Samos, l’une des principales portes d’entrée de l’UE, Pecresse a attaqué la façon dont l’union gère ses frontières, affirmant que la frontière européenne est « comme une passoire » – et a appelé à poser des barbelés pour empêcher les immigrants illégaux d’entrer. « Il est impossible que l’Europe soit comme une passoire, un supermarché où l’on entre et sort à sa guise », a-t-elle déclaré.

Alors que Pécresse accuse Macron de balayer le problème des immigrés sous le tapis, elle-même est accusée de mettre en avant la question de l’immigration pour tenter de rallier les suffrages de l’extrême droite.

Dans certains aspects sociaux, Pécresse essaie de présenter une approche plus modérée que par le passé. Au début de la décennie précédente, par exemple, elle était l’une des plus farouches opposantes au projet du président François Hollande de ratifier le mariage homosexuel, et a même exprimé son soutien à une future annulation du mariage homosexuel si jamais la loi est adoptée. Ces dernières années, cependant, elle a évité ces déclarations, a commencé à affirmer que le mariage homosexuel est un droit à respecter – et a clairement indiqué qu’elle n’avait pas l’intention de le contester.

Elle a été dans les hautes sphères politiques pendant plus de 20 ans et a été proche des présidents Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Les deux sont considérés comme ses mentors. A l’époque où elle était politicienne, on la surnommait la « Bulldozer », et le Premier ministre Jean-Pierre Rapper a dit d’elle dans le passé : « Elle avance lentement, mais elle est très têtue ».

Pécresse est marié à un homme d’affaires, et a trois enfants, âgés de 25 à 18 ans. Par le passé, elle attribuait à son mari le fait qu’il consacrait beaucoup de temps à leurs enfants et lui permettait ainsi de développer sa carrière politique. Parallèlement, et malgré le fait qu’elle soit la première femme à être nommée à la présidence de la France par le Parti conservateur, elle souligne qu’elle n’est pas féministe. Dans une interview qu’elle a donnée en 2010, elle a dit de son mari : « C’est le plus grand féministe d’entre nous. »

Autrefois , elle a été qualifiée de « blondes » par certains de ses rivaux, mais elle a déclaré que ces rivaux avaient déjà payé le prix du mépris. Désormais, lorsqu’on lui demande si la France est prête pour une femme présidentielle, elle répond : « Les électeurs de droite ont prouvé qu’ils étaient prêts, et ce sont encore ceux qui auraient pu être les plus sceptiques quant au choix d’une femme. »

Le premier tour des élections présidentielles aura lieu le 10 avril. En supposant qu’aucun des candidats ne recueille plus de la moitié des voix à ce tour, les deux candidats qui atteindront les deux premières places passeront au deuxième tour décisif, où ils s’affronteront en tête à tête. Selon un sondage de la semaine dernière, Macron remporte désormais 23% au premier tour, tandis que Pecresse remporte 17% à la deuxième place – un chiffre qui est en fait le même que celui de Marin Le Pen. Le candidat juif Eric Zemmour, considéré comme un homme d’extrême droite plus que La Pen, connu pour sa rhétorique anti-islamique mais également accusé d’incitation à l’antisémitisme par le grand rabbin de France, s’est beaucoup affaibli ces dernières semaines, et ne reçoit désormais que 11% de soutien.

Zemmour, qui s’est imposé ces derniers mois comme la figure la plus colorée de la course présidentielle française et s’est même qualifié pour la deuxième place dans les sondages, a été condamné hier par un tribunal de Paris pour incitation raciste pour des déclarations qu’il a faites en 2020, quant il a déclaré à la télévision sur les enfants immigrés qui viennent en France : « Ce sont des voleurs, ce sont des assassins. « Ce sont des violeurs. C’est tout ce qu’ils sont. Il faut les renvoyer. Ces gens nous coûtent de l’argent. » Zemmour a été condamné à une amende de 10 000 euros et a exigé des milliers d’euros supplémentaires en compensation pour les organisations luttant contre le racisme.

 

Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.

 

SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)

   

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !