Gouvernement militaire apres la guerre : Cinq unités de Tsahal stationnées à Gaza, le budget : 20 milliards par an 

0
469
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Récemment, les services de sécurité ont été invités à examiner les différentes alternatives au règne du Hamas dans la bande de Gaza. Dans un document rédigé il y a quelques jours et parvenu à Ynet et Yediot Ahronoth, les implications budgétaires de l’établissement d’un gouvernement militaire dans la bande de Gaza ont été analysées.

Selon le document, le coût de fonctionnement est estimé à 20 milliards de shekels par an. La construction d’un couloir ou d’un drain supplémentaire est estimée à un coût d’environ 150 millions de shekels, sans compter le coût de l’exploitation en cours. À ces chiffres s’ajoutera un coût supplémentaire lié à la restauration de la bande de Gaza (infrastructures, hôpitaux, écoles, routes, mise en place des infrastructures du gouvernement militaire, etc.).

Aussi, pour faire fonctionner les cinq unités qui seront requis par l’administration, 400 soldats doivent être dotés en personnel. En termes de force militaire, quatre divisions offensives et une division défensive seront nécessaires. Le transfert de main-d’œuvre vers la bande de Gaza nécessitera une réduction des bataillons du Commandement Nord et du Commandement Central, ainsi qu’une augmentation spectaculaire de la portée des réserves pour l’emploi opérationnel.

Lors de la conférence de presse dramatique tenue hier, Gallant a déclaré qu’il pensait que la conduite actuelle avait conduit à une situation dans laquelle Israël contrôle actuellement la bande de Gaza, mais qu’il s’agissait d’une situation dangereuse. “Une tendance se développe en faveur d’un gouvernement militaire et civil à Gaza. C’est dangereux pour nous, Israël n’est pas autorisé à exercer un contrôle civil sur la bande de Gaza. Depuis octobre, j’ai soulevé la question au gouvernement sans réponse. La fin de l’acte militaire est l’acte politique”, a-t-il prévenu.

Il a ajouté que “cela coûtera cher en sang et en argent”, et il n’est pas le seul à le penser au sein du gouvernement et de l’establishment de la sécurité : les ministres Benny Gantz et Gadi Eisenkot voient également le scénario d’un contrôle israélien à Gaza comme rien de moins qu’un cauchemar.

“Le refus obstiné du Premier ministre Benjamin Netanyahu de discuter du « lendemain » et des alternatives au gouvernement du Hamas crée une situation dans laquelle Israël est amené à gérer la vie à Gaza. Israël a-t-il la capacité de revenir et de gérer la vie dans la bande de Gaza ? L’économie du pays résistera-t-elle à la charge ?” disent -ils .

Le sens qui ressort du document est clair : Israël ne supportera pas le fardeau. La capacité de Tsahal à se préparer à l’éventualité d’un front nord sera mise à mal, tout comme la préparation à contrecarrer les attaques terroristes en Cisjordanie et dans le reste de l’État d’Israël. Le contrôle de Gaza signifie une crise budgétaire sans précédent, qui portera gravement atteinte au service rendu aux citoyens et lui fera également peser une charge budgétaire.

Cependant, Netanyahu n’exclut pas la présence d’un gouvernement militaire israélien à Gaza. Au contraire, il parle de la responsabilité de Tsahal pour la sécurité à Gaza, mais en pratique, cela signifie que Tsahal pourrait également être amené à gérer la vie civile dans la bande de Gaza en l’absence d’alternative du Hamas ou de l’Autorité palestinienne. Dans une interview accordée à CNBC, le Premier ministre a déclaré qu’« après la fin de la partie intense de la guerre, nous avons besoin de reconstruction. J’aimerais voir un gouvernement civil à Gaza avec la responsabilité militaire israélienne ».

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich a déclaré ouvertement qu’un gouvernement militaire israélien devrait être établi à Gaza, qui superviserait la distribution de l’aide humanitaire jusqu’à ce qu’une entité civile soit établie qui renoncerait au terrorisme. Selon lui, “C’est nous ou eux. Tous les discours sur un élément civil modéré qui n’est pas le Hamas et qui entrerait à notre place demain matin, sont des illusions. Tout élément qui entre avec le consentement du Hamas sera son mandataire et perpétuera le règne de terreur. »

Pour le ministre Ben Gvir, le lendemain de Gaza se résume en 4 points :
1 –  Sortie complète de toute la bande de Gaza
2 – Contrôle israélien total sur toute la bande.
3 – Encourager l’immigration volontaire.
4 – En faire une “colonie”
Et par dessus tout, stoppez le carburant vers la bande de Gaza et stopper  les camions humanitaires pour donner plus de liberté aux soldats dans la guerre à Gaza !

Les soldes folles continuent sur Aliexpress ! Dans le cadre de la vente, il y aura une baisse de prix sur une grande variété de produits Et les coupons sont particulièrement intéressants !! La liste des coupons contre une variété de produits :
  • 🛒 3$ de rabais sur les achats de plus de 29$ : Code promo OUTDOOR3
  • 🛒 8$ de rabais sur les achats de plus de 69$ : Code promo OUTDOOR8
  • 🛒 20$ de rabais sur les achats de plus de 169$ : Le code promo est OUTDOOR20
  • 🛒 30$ de rabais sur les achats de plus de 239$ : Le code promo est OUTDOOR30
  • 🛒 50$ de rabais sur les achats de plus de 369$ : Le code promo est OUTDOOR50
Allez sur la page de vente ici : https://s.click.aliexpress.com/e/_Dk87Pwp

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !