Amnesty déclare que la Turquie déporte des réfugiés Syriens de forces vers une « zone de sécurité »

0
515
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La Turquie envoie de force des réfugiés syriens dans une région syrienne près de la frontière, où elle souhaite établir une « zone de sécurité » alors que le conflit dans ce pays n’est pas encore terminé, a déclaré Amnesty International dans un rapport publié vendredi.

La Turquie accueille actuellement quelque 3,6 millions de réfugiés qui ont fui la guerre civile syrienne qui dure depuis huit ans. Ankara espère pouvoir réinstaller plus de deux millions de personnes dans la zone de sécurité prévue dans le nord-est de la Syrie.

🔳 ANNONCE 🔳

Ankara a déclaré que plus de 350 000 réfugiés syriens étaient déjà rentrés volontairement dans leur pays.

Dans son rapport, Amnesty a indiqué que les réfugiés avec lesquels il s’était entretenu se sont plaints d’avoir été menacés ou forcés physiquement par la police turque de signer des documents attestant qu’ils rentraient volontairement en Syrie.

« En réalité, la Turquie met gravement en danger la vie de réfugiés syriens en les forçant à retourner dans une zone de guerre », a déclaré le groupe britannique de défense des droits de l’homme.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Amnesty a déclaré qu’elle pensait que le nombre de retours forcés au cours des derniers mois s’élevait à des centaines, sur la base d’entretiens menés de juillet à octobre, mais a déclaré pouvoir confirmer 20 cas.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦