Obama : « Netanyahu a utilisé ses dons d’intelligence et de charme contre moi »

0
643
L'image by SpeakerBoehner est sous licence CC BY-NC 2.0
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’ancien président Obama vient de sortir sa dernière autobiographie dans laquelle il confirme ce que nous savions déjà: malgré avoir recueilli plus de 70% des voix juives dans les deux courses pour la Maison Blanche, Obama et Netanyahu ne se sont pas aimés.

VOLUME 1 DES DERNIERS MÉMOIRES D’OBAMA: 65 MILLIONS DE DOLLARS, 768 PAGES
Avec une quarantaine de livres (dont deux autobiographies) sur l’ancien président Barack Obama, certains pourraient être tentés de penser qu’un autre mémoire auto-rédigé serait excessif. Mais l’homme lui-même pense différemment en tant que premier volume de 768 pages d’un ensemble de deux volumes de tomes auto-écrits, décrivant sa vie depuis l’enfance jusqu’à ses premières années à la Maison Blanche, se terminant par le meurtre d’Oussama Ben Laden en 2011. Le livre devrait sortir mardi. Conçu pour un premier tirage national de 3,4 millions d’exemplaires vendus à 5 $ l’exemplaire et 2,5 millions d’exemplaires imprimés pour des lecteurs internationaux en 25 langues, le livre rapportera sans aucun doute plus que les 15,6 millions de dollars qu’il a gagnés avec ses deux premiers livres. Il a été annoncé en 2017 que l’ancien premier couple avait signé un accord de livre commun avec Penguin Random House qui spécifiait une avance record de 65 millions de dollars. Le mémoire de Michelle, «Becoming», est déjà un best-seller mondial, se vendant à plus de 10 millions d’exemplaires.

Publicité

OBAMA ET NETANYAHU: AUCUN AMOUR PERDU
Certains cyniques ont suggéré que la publication de la moitié présidentielle de l’accord avait été retardée de sorte que toute critique de son ancien vice-président, Joe Biden, serait retardée jusqu’après les élections. Les premières critiques ont déjà noté que le livre n’hésite pas à brosser un portrait négatif du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Cela ne devrait pas surprendre puisque le premier mandat d’Obama a commencé avec son fameux discours sur le «nouveau départ» au Caire, qui a été suivi d’un camouflet flagrant; Obama n’a pas suivi cela par une visite à l’allié le plus ardent de son pays dans la région. Et l’un de ses derniers actes mettant fin à son deuxième mandat a été de refuser le veto d’ une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies déclarant illégale la résidence juive en Judée et Samarie, une décision que les Palestiniens ont saluée comme une grande victoire.

Le livre a été examiné dans Jewish Insider qui a déclaré que tout en louant les traits de Netanyahu, le décrivant comme un «communicateur intelligent, rusé, dur… doué» qui pourrait être «charmant, ou au moins attentif» quand cela lui était bénéfique, Obama a accusé Netanyahu d’utiliser ces compétences contre lui et son administration. Dans un cas, Obama a décrit Netanyahu comme un «éloge élogieux» sur lui pour «un projet de loi pro-israélien sans conséquence» qu’il avait soutenu lorsqu’il était sénateur de l’Illinois. Mais Obama a critiqué «la vision de Netanyahu de lui-même en tant que principal défenseur du peuple juif contre la calamité lui permettait de justifier presque tout ce qui le maintiendrait au pouvoir». Obama a reproché à Netanyahu de diriger la position politique des Juifs américains, «même quand Israël a pris des mesures contraires à la politique américaine».

S’approchant de façon inquiétante de relever les tropes antisémites de domination mondiale et de soif d’argent, Obama a déclaré que les politiciens qui «critiquaient trop fort la politique israélienne risquaient d’être étiquetés comme ‘anti-israéliens’ (et peut-être antisémites) et un adversaire bien financé aux prochaines élections. »

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Jouant le rôle de la victime, Obama a déclaré qu’il avait fait l’objet d’une «campagne de chuchotement» qui cherchait à le dépeindre comme «insuffisamment favorable – voire hostile à – Israël» lors de sa première campagne présidentielle en 2008, une élection qui a vu 78% des Américains. Les juifs votent pour le premier président noir.

OBAMA A ADMIS L’INCONGRUITÉ DE SA DÉCLARATION.
«Le jour du scrutin, je finirais par obtenir plus de 70% des voix juives, mais en ce qui concerne de nombreux membres du conseil d’administration de l’AIPAC, je restais suspect, un homme aux loyautés partagées; quelqu’un dont le soutien à Israël, comme l’un des amis [du directeur de campagne David Axelrod] l’a dit de façon colorée, n’était pas «ressenti dans ses kishkes» – «tripes» en yiddish », a écrit Obama.

L’ancien président a affirmé avoir étudié l’influence juive dans le mouvement des droits civiques alors qu’il était à l’université et loué les juifs qui représentaient certains de ses «amis et partisans les plus fidèles» qui «avaient tendance à être plus progressistes». Il a noté que les Juifs avaient partagé avec lui «une histoire commune d’exil et de souffrance». Mais, a-t-il raisonné, c’est cette histoire d’oppression qui aurait dû rendre «impossible d’ignorer les conditions dans lesquelles les Palestiniens des territoires occupés étaient forcés de vivre».

L’ancien président s’est adressé à ses pressions exercées sur Israël pour qu’il restreigne le nombre de Juifs autorisés à vivre en Judée et en Samarie sans faire aucune demande aux Palestiniens, affirmant que la demande était «raisonnable» car Israël était «le parti le plus fort».

Obama a accusé Netanyahu de répondre en menant une campagne de pression «orchestrée» via des ressources juives américaines qui rendaient les relations avec Israël différentes des relations avec tout autre pays. Obama a émis l’hypothèse que le processus aurait pu se dérouler différemment si Israël avait été représenté par quelqu’un d’autre que Netanyahu.

OBAMA PRÉTEND ÊTRE VICTIME DE L’INTRIGUE POLITIQUE DE NETANYAHU MAIS…
Obama prétend être victime des intrigues politiques de Netanyahu mais il faut noter qu’en réalité, Obama a poussé le changement de Netanyahu au-delà de la spéculation. Lors des élections de 2015, un groupe politique israélien de base appelé campagne V15 (Victoire 2015) s’est concentré sur la prévention de la réélection de Netanyahu. Leurs efforts ont été inefficaces et ont attiré peu d’attention jusqu’à ce qu’ils soient adoptés par One Voice. One Voice a fourni un soutien financier important et du jour au lendemain, V15 est passé d’une campagne de quartier à l’ouverture d’au moins dix bureaux dans tout Israël. One Voice a également fait appel à Jeremy Bird, un directeur de terrain dans les deux courses gagnantes du président Barack Obama à la Maison Blanche.

Dans le même temps, le département d’État américain sous Obama a lancé un programme qui a amené les dirigeants des communautés arabes d’Israël aux États-Unis pour «apprendre à voter». Les partis arabes soutiennent les coalitions de gauche dans les gouvernements israéliens.

Publicité

En 2013, le département d’État américain a accordé à OneVoice Israel et OneVoice Palestine deux subventions d’un montant de 349 276 $. Peu de temps après la fin de la période de subvention, OneVoice a commencé à soutenir V15.

La friction entre Obama et Netanyahu est bien documentée. En 2018, l’ ancien conseiller d’Obama Ben Rhodes a décrit cela dans ses mémoires. Rhodes a décrit les commentaires d’Obama avant un discours devant le Comité américain des affaires publiques d’Israël (AIPAC), le groupe de pression pro-israélien. Obama, selon Rhodes, a exprimé sa frustration d’avoir à se battre contre ce qu’il considérait comme des mensonges et des distorsions fabriqués par Netanyahu contre son administration. Rhodes a écrit que «en 2015, Netanyahu était devenu presque un membre de facto du caucus républicain».

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]
Publicité infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !