đź”´ L’ONU prĂ©pare une rĂ©solution sur l’embargo sur les armes contre IsraĂ«l pour lundi

0
714
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU devrait voter lundi sur une rĂ©solution renforçant l’appel Ă  un embargo sur les armes contre IsraĂ«l par crainte de violations des droits de l’homme.

C’est la quatrième annĂ©e consĂ©cutive que le CDH aborde cette question, qui prend de plus en plus d’importance Ă  mesure que la Cour pĂ©nale internationale Ă©tudie la possibilitĂ© d’engager des poursuites pour crimes de guerre contre les IsraĂ©liens pour leurs actions en JudĂ©e-Samarie et Ă  JĂ©rusalem-Est et Gaza.

🔳 ANNONCE 🔳

Le texte, connu sous le nom de rĂ©solution sur la responsabilitĂ©, appelle tous les États membres de l’ONU Ă  «s’abstenir de transfĂ©rer des armes [Ă  IsraĂ«l] lorsque, conformĂ©ment aux procĂ©dures nationales applicables et aux obligations et normes internationales, ils estiment qu’il existe un risque Ă©vident que ces armes pourraient ĂŞtre utilisĂ©es pour commettre ou faciliter de graves violations ou abus du droit international des droits de l’homme ou des violations graves du droit international humanitaire ».

Le vote de lundi, qui se tiendra vers la fin de la 46e session Ă  Genève, sera suivi mardi par des votes sur le droit des Palestiniens Ă  l’autodĂ©termination, le boycott des activitĂ©s de colonisation et un appel Ă  IsraĂ«l pour qu’il se retire des colonieset le Plateau du Golan.

Il s’agit d’une liste de résolutions sur Israël plus courte que l’année dernière, lorsque cinq de ces textes ont été adoptés. Seules trois des quatre résolutions de la 46e session seront traitées au titre du point 7 de l’ordre du jour, qui est un point permanent pour lequel le Conseil de sécurité a le mandat d’examiner les allégations de violations des droits de l’homme par Israël à chaque session. Israël est le seul pays qui a ce mandat.

Infos Israel News en direct d’Israël 

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Le CDH se rĂ©unit trois fois par an, mais les rĂ©solutions sur IsraĂ«l ne sont adoptĂ©es que lors de sa session de mars, oĂą un dĂ©bat a lieu – jeudi Ă  Genève – et les rĂ©solutions sont votĂ©es la semaine suivante.

Lors de la rĂ©union de jeudi, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michele Bachelet, a dĂ©clarĂ© que son bureau avait prĂ©parĂ© trois rapports sur l’activitĂ© israĂ©lienne contre les Palestiniens pour la 46e session, qui s’Ă©tendait du 1er novembre 2019 au 31 octobre 2020.

🔳 ANNONCE 🔳

Bachelet a dĂ©clarĂ© qu’il y avait « de sĂ©rieuses inquiĂ©tudes persistantes concernant l’usage inutile ou disproportionnĂ© de la force contre les Palestiniens ». Dans la grande majoritĂ© des cas surveillĂ©s et documentĂ©s par mon bureau, des Palestiniens ont Ă©tĂ© tuĂ©s ou blessĂ©s alors qu’ils ne semblaient pas constituer une menace imminente de mort ou de blessures graves en Cisjordanie , y compris Ă  JĂ©rusalem- Est .  »

Il a Ă©galement dĂ©noncĂ© les incidents croissants de violence des «colons» contre les Palestiniens, y compris le vandalisme, et a critiquĂ© l’AutoritĂ© palestinienne et les autoritĂ©s «de facto» Ă  Gaza (Hamas) pour les violations des droits de l’homme contre leur propre peuple. Mais il n’a condamnĂ© aucune violence palestinienne contre IsraĂ«l.

IsraĂ«l refuse de participer aux discussions sur le point 7 de l’ordre du jour, mais pendant qu’il se tenait, le ministère des Affaires Ă©trangères a tweetĂ© un appel Ă  la suppression du point 7.

Meirav Shachar, l’ambassadeur d’IsraĂ«l auprès de l’ONU Ă  Genève, a dĂ©clarĂ© au Jerusalem Post que la « concentration obsessionnelle » en IsraĂ«l s’exprimait dans la prĂ©sence continue du point 7, qui, selon elle, Ă©tait une « tache sur le CDH ».

Il a dit que tant que le point 7 existait, « le conseil ne peut pas traiter avec IsraĂ«l de manière impartiale » et que la prĂ©sence continue du point 7 Ă©tait l’Ă©chec collectif de toute l’ONU Ă  garantir l’impartialitĂ©.

🟦 ANNONCE 🟦

La campagne d’IsraĂ«l contre le point 7 de l’ordre du jour a recueilli le soutien tacite des pays occidentaux et europĂ©ens. Beaucoup de ces pays n’ont pas participĂ© au dĂ©bat de jeudi, seuls l’Irlande et le Luxembourg ayant pris la parole.

Les Palestiniens maintiennent le soutien de la majorité dans les 47 membres du CDH, mais les États européens et occidentaux se sont de plus en plus inquiétés du nombre de résolutions contre Israël et de la duplication des textes.

Dans l’intention de demander l’approbation des rĂ©solutions par l’Occident et l’Europe, le texte appelant Ă  l’embargo sur les armes a Ă©tĂ© dĂ©placĂ©, Ă  des fins de dĂ©bat et de vote, au point 2 de l’ordre du jour, et fusionnĂ© avec une autre rĂ©solution annuelle sur les allĂ©gations gĂ©nĂ©rales de violations des droits de l’homme par IsraĂ«l contre les Palestiniens.

Ce n’est pas le seul forum dans lequel ces textes sont approuvĂ©s. L’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale adopte Ă©galement une vingtaine de rĂ©solutions contre IsraĂ«l chaque annĂ©e. Pour les deux organes, c’est le plus grand nombre de textes condamnant un seul pays.

Au cours de cette session, le CDH n’a examinĂ© les violations des droits de l’homme que dans six autres pays – la CorĂ©e du Nord, le Myanmar, le Nicaragua, le Soudan du Sud, l’Iran et la Syrie – et dans chaque cas, la question n’est traitĂ©e qu’une seule fois.

Via: Le Jerusalem Post



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News
🟦 ANNONCE 🟦