L'Actualité dans le Monde

Un terroriste de Daesh arrêté par la résistance kurde: «J’ai violé plus de 200 femmes et tué des centaines de personnes et je suis une victime »

Amar Hussein affirme qu’il est responsable de la mort de centaines de personnes, mais il se voit toujours comme une victime: «J’avait pas d’argent et n’avait personne pour m’ enseigner ce qui est juste ».

Le terroriste de Daesh capturé par les forces des milices kurdes dans le nord de l’Irak a donné aux enquêteurs des informations sur la vie des djihadistes et entre autres choses, les atrocités dans le cadre de l’état islamique.

Amar Hussein a rejoint l’organisation en 2013 et en octobre dernier, il a été capturé par les Kurdes lors de l’attaque sur la ville kurde de Kirkouk. Dans un geste rare, les ravisseurs kurdes lui ont permis d’être interrogé. Hussein, qui est détenu dans une petite fraction de cellules  ne regrette pas ses actions. Il a dit que ses supérieurs dans l’organisation lui ont appris à tuer, et lui ont donné le «feu vert» pour violer les femmes à volonté. Selon lui,il allait de porte à porte dans les zones où se trouvait la population des minorités des Yazidis et violer des femmes. « Les jeunes gens ont en besoin. C’est normal, » at-il déclaré dans une interview.

Il a dit que depuis son adhésion à l’organisation, il a tué plus de 500 personnes et violé plus de 200 femmes.Les  Kurdes n’ont pas confirmé les détails, mais ont dit qu’ils possèdent les preuves .

« Nous avons tiré sur tous ceux que nous pouvions, que ce soit dans la tête et même si besoin , leur couper la tête, » at-il déclaré dans une interview. Selon lui, les premières fois, il était difficile de mener à bien ces atrocités, mais au fil du temps, c’est de plus en plus facile. « Nous avons tué 10 ou 20 personnes ensemble à un moment donné, nous les avons emmené dans le désert, puis on leur a ordonné de s’asseoir sur le sol, et couvrir leurs yeux et on a tiré . C’ était une question de routine, » at-il dit.

Et malgré toutes les atrocités , il affirme qu’il est une victime dans cette histoire.  Il dit qu’il vient d’une famille pauvre à Mossoul, en Irak. «J’avait pas d’argent et avait personne pour m’ enseigner ce qui est bien et le mal, » at-il déclaré dans une interview. Il a dit qu’il est devenu intéressé par les courants radicaux de l’islam à l’âge de 14 ans, et a été influencé par le prédicateur à la mosquée où il avait l’habitude de prier. Où il a rejoint al-Qaïda, puis Daesh  »

Vous avez un peu de temps libre ? Nous avons besoin de bénévoles pour une seconde lecture de nos articles : sud.israel@yahoo.fr

LE CHANGE DU JOUR

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :