Desinformation

La star arabe-israélienne sur Facebook critique le Koweït pour son boycott contre Israël

 

La star arabe-israélienne Nuseir Yassin n’est pas satisfait de la compagnie aérienne Kuwait Airways pour sa longue politique de refus de laisser entrer dans ses avions, les passagers israéliens.

Yassin, mieux connu en ligne sous le nom de Nas, a critiqué la compagnie aérienne dans une vidéo publiée dimanche à sa sortie de Nas Sunday Daily .

« Cette stupide interdiction est de la politique pure, et les seules personnes qui en bénéficient ne sont pas les compagnies aériennes, pas les musulmans et pas les Juifs », a-t-il déclaré. « Cela profite seulement aux personnes au pouvoir, aux rois Arabes antidémocratiques et anciens et aux dirigeants israéliens d’extrême droite. Et ce n’est pas nous.  »

Ce diplômé de Harvard né et élevé dans un village arabe dans le nord d’Israël, se nomme Yassin, et a 26 ans. Il a parcouru le monde depuis près de deux ans, faisant des vidéos d’environ une minute sur des personnes et des lieux. Pendant ce temps, Nas Daily a accumulé plus de 2 millions d’adeptes.

La dernière destination de Yassin est l’Inde. Il a réservé un vol Kuwait Airways vers le pays samedi de New York. Mais quand il est arrivé à l’aéroport pour se présenter, il a été renvoyé.

« C’est une discrimination, et cela devrait être illégal », a-t-il déclaré dans la vidéo intitulée « Ce n’est pas bien ».

Kuwait Airways refuse le service aux citoyens israéliens, citant une loi koweïtienne interdisant aux citoyens de conclure des accords « avec des entités ou des personnes résidant en Israël ou avec la citoyenneté israélienne ». Le transporteur national pour l’émirat riche en pétrole a résisté à la pression pour changer sa politique et a absorbé les principaux succès financiers en conséquence.

En 2016, Kuwait Airways a mis fin à ses vols entre les villes européennes suite à des poursuites déposées contre elle en Suisse au nom d’un Israélien qui a été privé d’un billet. L’année précédente, la compagnie aérienne a abandonné sa route de New York à Londres après que le ministère américain des Transports l’ait ordonné d’arrêter de discriminer les Israéliens.

En raison des accords de paix, l’Egypte et la Jordanie permettent des voyages aériens réciproques avec Israël. Malgré le boycott de sept ans de la Ligue arabe contre Israël, d’autres pays arabes autorisent les Israéliens à bord des vols qui se déroulent entre certains pays étrangers.

Dans la vidéo, Yassin a contesté les boycotts d’Israël en général. En utilisant un argument commun pro-israélien, il a souligné qu’une rupture complète des liens avec Israël impliquerait de perdre une partie de sa technologie célèbre.

« Cher Koweït, si vous voulez boycotter Israël, donnez-moi vos clés USB, vos téléphones, vos voitures sécuritaires, votre Viber, votre Waze ou votre antivirus. C’est aussi Israël.  »

Yassin a également remis en question les motifs du boycott du Koweït, notant que les efforts du pays nuisent à la minorité arabe d’Israël. Les partisans de ces boycotts se concentrent généralement sur les politiques d’Israël à l’égard des plusieurs millions de Palestiniens vivant en Judée Samarie et dans la bande de Gaza.

« Si vous voulez boycotter Israël en raison de la Palestine, je ne pense pas que vous vous soignez vraiment parce que vous boycottez également 2 millions d’Israéliens musulmans israéliens comme moi », a-t-il déclaré.

Depuis mardi après-midi, la vidéo a plus de 460 000 vues et plus de 14 000 likes. Le Congrès juif mondial l’a partagé sur sa page Facebook mardi avec le commentaire approuvant « Une vérification de réalité nécessaire à partir de Nas Daily, en disant tel quel les choses ».

Cependant, Yassin, qui a traité le conflit israélo-palestinien dans des vidéos passées, a réservé certaines critiques pour son pays natal, en disant dans la légende vidéo qu’Israël complique l’obtention d’ un visa du Koweït. Il a également exprimé sa frustration d’être constamment pris entre ses identités palestiniennes et israéliennes.

« Je suis fatigué d’être au milieu d’un conflit sans fin », a-t-il écrit. « Certains pays arabes ne me plaisent pas parce que je suis israélien, et certains Israéliens ne m’aiment pas parce que je suis aussi palestinien. C’est une situation perdue-perdue. La seule victoire dans ma vie était de me rendre aux États-Unis.  »

 

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

LES ARTICLES LES PLUS LUS

To Top