Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
Ecologie

Serez-vous le prochain conducteur d’une des 1000 voitures électrique en Israël, ce mois d’Aout ?

voiture électrique

Le ministre des Transports Yisrael Katz a autorisé l’importation en Israël de 1000 voitures électriques à 2 places pour tester la faisabilité de leur intégration dans le système de transport urbain du pays.

Le ministère des Transports a publié aujourd’hui un appel d’offres invitant les sociétés potentiels à participer au programme pilote pour l’importation et l’entretien des voitures électriques.

Le projet pilote, qui débutera en Août de cette année, permettra au grand public d’acheter l’une de ses voitures dans l’un des concessionnaires automobiles qui obtiendront un permis spécial pour importer ce type de véhicules en Israël.

Il convient de noter que le ministre Yisrael Katz a approuvé l’importation du véhicule, selon les recommandations d’une équipe inter-ministérielle de spécialistes qui ont étudié l’utilisation de ceux-ci en Israël. Le programme pilote a été approuvé par la commission interministérielle sur les programmes expérimentaux (ministère des Transports et le Technion).

Katz a noté que le programme pilote est mis en œuvre dans le cadre du ministère des Transports afin d’encourager l’utilisation de véhicules fonctionnant à l’électricité et réduire le niveau des émissions nocives dans l’atmosphère. « Il s’agit d’un véhicule de petite taille qui peut être une solution efficace pour réduire la congestion sur les routes, surtout dans les parties centrales de la ville et offrir une alternative à la voiture particulière »,  a dit Katz.

Ces véhicules de petite taille, peuvent s’insérer facilement dans le flux automobile. Leur poids sans batterie électrique atteint environ 400 kg. Pour le conducteur, il lui faudra un permis de conduire de véhicule catégorie B et une assurance appropriée. Durant le projet pilote, les véhicules électriques seront limitées aux routes municipales. La circulation sur les routes interurbaines à grande vitesse sera interdite.

Les importateurs doivent s’entendre avec le ministère des Transports pour l’obtention d’un permis spécial. Il convient de noter que certains importateurs ont déjà exprimé le désir de participer au projet pilote.

Chaque acheteur sera invité à participer à l’expérience pour une période d’un an à compter de la date d’enregistrement du véhicule en Israël, selon les conditions fixées par le ministère des Transports, qui comprennent des restrictions sur le transport d’un seul passager et l’utilisation obligatoire de la ceinture de sécurité.

35 % de réductions sur les produits de la Mer Morte pour les hommes

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :