Politique Israel

Samar Al-Barak, terroriste du Jihad international, spécialiste en guerre bactériologique sera t-il bientôt libéré de sa prison israélienne ?

samar al barak

Selon le site Ynet, depuis 2010, Israël détient en détention administrative un terroriste international du nom de Samar Al-Barak.

Al-Barak est né dans une famille palestinienne au Koweït en 1974. Après la guerre du Golfe, les palestiniens ont été expulsés du Koweït. Al-Barak et sa famille se sont installés en Jordanie, puis en Judée Samarie, à Qalqiliya. Depuis 1995, il a étudié au Pakistan, tout en recevant une formation militaire en Afghanistan. Depuis 2000, Al-Barak a «travaillé» dans l’une des organisations terroristes internationales.

Dans le cadre de son «travail», il a recruté des palestiniens vivant en Jordanie pour une organisation terroriste ayant pour but d’organiser des attaques  contre les israéliens et les Juifs en Jordanie. Il a également formé plusieurs terroristes palestiniens.

En 2003, Al-Barak, a été arrêté par les américains, et a passé trois mois dans le camp de Guantanamo à Cuba. Puis, il a été expulsé vers la Jordanie, où il a servi pendant cinq ans dans une organisation terroriste. En 2010, Al-Barak a rejoint par le passage d’Allenby, à la frontière, et a été arrêté par les services de sécurité et placé en détention administrative dans une prison israélienne.

Dans un premier temps, il a pu être traduit en justice, parce qu’il y avait des informations au sujet de son implication dans la préparation d’actes de terrorisme, mais le bureau du procureur militaire a déposé un acte d’accusation contre lui « en raison de l’absence d’intérêt public».

Trois ans est la durée maximale qu’un palestinien peut passer en détention sans inculpation, ni jugement en Israël. Le tribunal militaire a refusé de le libérer dans le passé parce qu’il a des liens étroits avec des militants terroristes internationaux extrêmement dangereux. Al-Barak soutient le Hamas, et a participé à la grève de la faim dans sa prison.

Que va t-il se passer à la prochaine libération des prisonniers pour le mois de janvier, ce chef terroriste fera t-il partie de ce prochain groupe ?

Aujourd’hui, la Cour Suprême de Justice (HCJ) devra statuer. Le Shin Bet demande de prolonger sa détention pendant six mois. Haaretz a cité la déclaration du bureau du procureur: « Sa libération sera une étape importante dans la création d’un cadre pour le jihad international dans notre région, et le retour au calme disparaîtra. »

En attendant le portail Ynet a dit en détail pourquoi Al-Barak inquiète le renseignement israélien. Il a étudié la biologie au Pakistan et est devenu l’un des participants les plus actifs dans la guerre bactériologique élaboré par  « Al-Qaïda ». Il a rencontré personnellement Ayman al-Zawahiri, l’actuel leader d’Al-Qaïda et Al-Zawahri qui ne s’est pas caché de dire concernant Barak: « Nous avons besoin de professionnels comme vous. »

Al-Barak a déclaré aux enquêteurs, comment il envisageait d’organiser des attaques terroristes contre les israéliens et les Juifs en Jordanie. Mais maintenant, il affirme qu’il est détenu en prison, seulement pour le fait qu’il est un religieux musulman, et pour ses croyances radicales.

Source photo : Maariv

Vous avez un peu de temps libre ? Nous avons besoin de bénévoles pour une seconde lecture de nos articles : sud.israel@yahoo.fr

LE CHANGE DU JOUR

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :