Général

Aly Raisman, médaillée Olympique a soutenu la minute de silence pour les 11 athlètes israéliens de Munich

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

Le New York Post a affiché le 8 août 2012 sur la couverture de son magazine , la photo de la gymnaste Aly Raisman après qu’elle ait déclaré aux journalistes qu’elle aurait pris part à un moment de silence à la mémoire des athlètes et entraîneurs israéliens tués lors des Jeux olympiques de Munich en 1972 . (Le New York Post)

La  juive-américaine gymnaste Aly Raisman a exprimé son soutien à la minute de silence lors des Jeux olympiques pour les Israéliens tués lors des J.O. de Munich en 1972.

Raisman parlait aux journalistes, après la remise de [intlink id= »10763″ type= »post »]sa médaille d\’or aux exercices au sol sur l\’air de Hava Naguila[/intlink] :

« Le choix de cette musique emblèmatique n’était pas un hasard », a-t-elle dit  « Hava Nagila »… « Mais le fait que les J.O. fêtait le 40e anniversaire est spécial, et gagner la médaille d’or aujourd’hui signifie beaucoup pour moi. S’il y avait eu un moment de silence, je l’aurais certainement soutenu et respecté.  »

Une cérémonie commémorative pour les 11 athlètes et entraîneurs israéliens assassinés à Munich a eu lieu à Londres, organisée par l’ambassade israélienne à Londres et par le Comité National Olympique d’Israël avec la communauté juive de Londres.

Le responsable du Comité international olympique, Jacques Rogge, a tenu une minute de silence pour les Israéliens lors d’une petite cérémonie dans le village olympique le mois dernier, en ajoutant que la minute de silence à la cérémonie d’ouverture à Londres ne serait pas approprié, bien que cela avait été fait dans le passé pour les musulmans bosniaques.

Des politiciens et des personnalités publiques internationales, y compris le président Obama et le candidat républicain à la présidence des E-U, Mitt Romney, et les gouvernements de plusieurs pays avaient appelé à un moment de silence officiel lors de l’ouverture des J.O. à Londres.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top