Judaïsme

Le rabbinat israélien a fait une liste des 160 rabbins en France et ailleurs dont le certificat de conversion est annulé 

Le rabbinat en chef israélien a une liste de quelque 160 rabbins, dont il ne fait pas confiance pour confirmer l’identité juive des immigrants.

Pour se marier en Israël, les immigrants doivent prouver qu’ils sont juifs au rabbinat en chef, souvent par une lettre d’un rabbin de congrégation attestant de l’identité juive de l’immigrant.

Cette liste comprend des rabbins dont les certificat de judaïsme ont été rejetées en 2016 mais aussi des rabbins de 24 pays différents qui  apparaissent sur cette liste, qui comprend plusieurs dirigeants orthodoxes américains proéminents .

Le PDF du document complet , en hébreu, peut être visualisé ci-dessous. En outre, nous avons transcrit la liste des rabins en Europe et avons répertorié les noms vérifiables des rabbins français concernés.

La liste a été nommée selon une organisation qui guide les Israéliens à travers la bureaucratie religieuse du pays, comme la «liste noire». La publication de cette list ne doit pas être considérée comme un aval de la part de notre site. Nous publions seulement cette liste.

Belgique : Rav Datan Avraham

Bulgarie : Rav Levy Yossef

Allemagne : Rav Brandt Henri, Rav Sibras Yona, Rav Ronshilad Walter, Rav Newman, Rav Barzili Halevi Dov, Rav Halmakis Zigel Salomon.

Hollande : Rav Brinek Tan

Espagne : Rav Isaac Benadiva Ben Hivan

Canada : Rav Garin Alan, Rav Algander Lornas, Rav Salomon Vilfred, rav Zalman Shalom, Rav Cohen Ouri, Rav Sad David, Rav Spirman Yossi, Rav Sim Philippe, Rav Shilad Oriane, Rav Glick Mordehai, Rav Shohet Wilfred, Rav Shayar Adam.

Le grand Rabbin Ashkenaze, Rav Lau a également donné plus de détails sur la « liste noire compilée par le Rabbinat » en chef de quelque 160 rabbins du monde entier, suscitant à nouveau  des controverses.

Parmi cette liste, il y avait plusieurs dirigeants rabbiniques orthodoxes proéminents, y compris le chef « orthodoxe ouvert » Rabbi Avi Weiss et l’un des fondateurs de Nefesh B’Nefesh, Rabbi Yehoshua Fass. Mais aussi des rabbins de France, et de 24 pays différents, dont la conversion est douteuse et pourrait entraîner le refus de la « loi du retour » mais aussi le mariage.

Selon Jpost, il y a aussi parmi cette liste, des diplômés de yeshivot haredi (ultra-orthodoxe)à côté des rabbins conservateurs et réformistes.

À la suite de la publication de cette liste, Lau a fortement dénoncé la liste noire, affirmant qu’il n’en avait aucune connaissance jusqu’au dimanche, et que c’était le travail du greffier chargé du Département du mariage et de la conversion, qui l’a créé sans l’autorisation appropriée.

Dans une lettre au directeur général du Rabbinate, Moshe Dagan, Lau a dit qu’il était «étonné de découvrir cette liste», et qu’il était «impensable» qu’un greffier crée un tel document de sa propre initiative et exige que le greffier soit réprimandé.

On sait depuis des années que le Rabbinat principal rejette les pouvoirs de certains rabbins orthodoxes de la Diaspora. Cela a causé des problèmes importants pour certains immigrants, en particulier ceux des États-Unis, lorsqu’ils s’inscrivent au mariage en Israël.

 

1 Comment

1 Comment

  1. Jean pierre

    9 juillet 2017 at 23 h 38 min

    Orthodoxe proéminent ?

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :