Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
Desinformation

Ce qu’on vous cache | La moitié des lits de l’unité oncologie à l’hôpital israélien de Sheba sont des enfants palestiniens

Beaucoup de médias éviteront un article à ce sujet, pour continuer à diffamer Israel . On prefere comme ce fut le cas hier, dans une nouvelle manifestation à Paris criaient que les israéliens sont des « tueurs d’enfants palestiniens »…et pourtant la réalité est tout autre …

Saviez vous que les enfants palestiniens occupent 50% des lits d’un hôpital Israélien pendant que leur gouvernement du Hamas s’intéresse à détourner l’argent des dons de l’Europe pour la future guerre contre Israel, en creusant des tunnels et se dotant de nouveaux missiles ?

En effet, la grande majorité des patients de cancer de cet hôpital « de sionistes », sont des palestiniens et des arabes en Israël.

 » 40% des patients en oncologie du Dr Yoram Neumann à l’hôpital israélien de Sheba sont des enfants arabes palestiniens des Territoires et de Gaza. Les enfants arabes palestiniens occupent 50% des lits de l’unité » selon le site Jpost.com.

Aider ceux dont les dirigeants souhaitent nous détruire n’est pas un phénomène récent en Israel.

ten écrit sur Jérusalem Post et a raconté sa rencontre avec le Professeur Neuman : 

« Ce fut au cours de cette période que j’ai été invité par le Dr Yoram Neumann, chef alors adjoint du département d’oncologie pédiatrique de hémato au centre médical  Sheba à Tel Hashomer, pour rencontrer quelques – uns de ses patients. Le département prend soin des enfants atteints d’ un cancer et les problèmes connexes.

Dans cette unité un enfant est préparé pour sa greffe de moelle osseuse qui finalement pourrait lui donner une chance de 70% d’une guérison complète. A cette époque , 20% des patients venaient des zones de l’ Autorité palestinienne à Gaza et en Judée-Samarie.

Aujourd’hui, Neumann est consultant à la clinique externe du service d’oncologie pédiatrique à Sheba. J’ai décidé de le contacter pour organiser une autre visite à sa clinique.

À l’ heure actuelle, 40% de ses patients viennent de Gaza et la Judée Samarie. Je regardais autour les parents avec leurs enfants en attente d’être vu – beaucoup de jeunes en attente d’une greffe de moelle osseuse et des enfants sans cheveux au milieu du traitement mais encore capable de sourire.

Pour ceux nécessitant une hospitalisation, 24 lits sont disponibles dans l’unité d’oncologie pédiatrique maligne. En moyenne, 50% des patients hospitalisés sont de Gaza et les territoires contestés.

Neumann m’a présenté à une mère de Gaza dont la fille âgée de huit ans avait été diagnostiquée avec une tumeur abdominale à l’âge d’un an et trois mois. L’enfant a été opéré à Sheba il y a environ trois mois et est resté hospitalisé depuis pour le suivi du traitement. Sa mère a été avec elle pendant toute la période. L’hébergement dans une auberge à un coût minime a été prévu pour les parents accompagnateurs ou les grands – parents.

Alors que les patients palestiniens de Judée et de Samarie viennent pour le traitement et rentrent chez eux, ce n’est pas le cas pour ceux de Gaza, ce qui est la raison pour laquelle il est nécessaire de leur fournir un logement. Les enfants de Gaza arrivent dans des ambulances spéciales, qui sont obligés de passer par trois postes de contrôle – le Fatah, le Hamas et enfin israélien.

Malheureusement, les enfants palestiniens arrivent dans un état bien pire que ceux d’Israël, principalement parce qu’ils ne sont pas envoyés à un stade précoce du diagnostic.

L’ un des patientes à qui j’ai parlé avait 20 ans , Hela (pas son vrai nom) de Jénine. Je fut étonné de trouver une adulte dans l’unité pédiatrique. Neumann a expliqué qu’il y a des jeunes adultes qui ont un cancer de type pédiatrique qui peut être traité avec beaucoup de succès dans l’aile du cancer des enfants. Hela , a été hospitalisée depuis Août, après avoir été autorisée à rentrer chez elle récemment, pour une semaine. Elle a l’espoir de retourner à l’ université pour poursuivre ses études en administration hospitalière.

Au cours de ma conversation avec Hela, nous avons été rejoints par une jeune femme palestinienne d’Hébron , qui a contribué à la traduction. Une mère de trois enfants , son plus jeune enfant est actuellement hospitalisé. J’ai demandé son avis en tant que  femme palestinienne,  dans un hôpital israélien. Sa réponse immédiate était qu’elle était venue pour faire face à l’ennemi , mais a trouvé un ami.

Elle a rencontrer personnellement les Israéliens qui lui ont donné une perspective totalement différente. Elle a parlé chaleureusement des soins prodigués à son enfant et le soutien qu’elle reçoit personnellement.

 

.[….] « D’autre part, je me sens en colère contre la manière dont les médias du monde nous projette – nous dépeints comme des « tueurs d’enfants », tandis qu’ici et dans les hôpitaux partout dans le pays , nous sauvons des vies palestiniennes.

« Il est temps que le monde reconnaisse le travail humanitaire réalisé ici, malgré l’incitation continue, par les armes blanches, les véhicules béliers et des roquettes activées contre nous? »

L’écrivaine est active dans les affaires publiques et relations publiques de l’ ESRA, et favorise l’ intégration dans la société israélienne.

N'oubliez pas de commander votre drapeau d’Israël pour

Yom Haatsmaout

(selon les dimensions de votre choix) !

Cliquez ICI

 
Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :