Conseils pour les Olim

Le Professeur israélien, Asher Bashiri spécialisé dans la pathologie sur la perte de grossesse arrive en France

Le Professeur Asher Bashiri, directeur du centre de maternité au Centre médical de l’Université Soroka de Be’er Sheva, doit mener le deuxième Congrès mondial de cette année sur la pathologie récurrente de la Perte de grossesse (RPL), qui commencera ce 19 Janvier à Cannes, France.

Des médecins influents de plus de 50 nations se réuniront ensemble à la conférence de quatre jours.

« Le Congrès 2017 est une plate forme importante pour partager les dernières recherches et de développement sur le sujet sensible des fausses couches », a déclaré le professeur Bashiri .

« Obtenir des professionnels médicaux pour partager leurs études et la recherche est l’occasion de faire la lumière sur cette question négligée », a déclaré Bashiri.

Bashiri a organisé la première conférence mondiale sur la perte récurrente de grossesse en 2016, qui a également eu lieu à Cannes, dans la conviction que la collaboration internationale mènera finalement à trouver un remède. « L’année dernière, nous avons eu plus de 200 délégués à la conférence, et ce fut un succès », a déclaré Bashiri.

« On estime que cinq pour cent des femmes souffrent de RPL chaque année », a-t-il dit.

Depuis plus de 15 ans, Bashiri a combattu la récidive clinique de perte de grossesse à Soroka, au sein du système de services de santé Clalit, qui est soutenu aux Etats-Unis par la Fondation Healthcare en Israël.

La base de données unique de la clinique comprend des informations sur plus de 1000 patients sur tous les aspects cliniques du problème.

Bien qu’il existe de nombreuses causes documentées pour l’avortement spontané, dans environ la moitié des occurrences il n’y a pas de cause identifiée, ce qui conduit à la frustration et l’anxiété pour les couples qui sont préoccupés par les futures grossesses. Le congrès de cette année portera sur les questions médicales conduisant à une meilleure compréhension des causes de fausse couche, et l’amélioration de la réponse et les soins des femmes touchées.

« La Fondation Healthcare Israël reconnaît et soutient la recherche israélienne en cours et nous sommes impatients de les présenter lors du congrès », a déclaré Bashiri, qui est aussi le directeur de l’obstétrique et de gynécologie externat pour les étudiants en médecine de pointe à l’Université Ben Gourion du Néguev.

Au cours de la conférence de quatre jours, une variété de sujets seront discutés, y compris la recherche menée à Soroka sur l’infertilité chez les femmes avec des fausses couches récurrentes, des malformations utérines et des anomalies fœtales, et comment soutenir émotionnellement les femmes qui avortent.

« Avec des années d’expérience dans ce domaine, la seule chose que je peux dire aux patientes qui souffrent de RPL, est de ne pas abandonner. Il est important de trouver une clinique dédiée et un spécialiste qui peut fournir un soutien professionnel », a déclaré Bashiri .

« Cette occasion pour les professionnels de haut niveau dans le domaine, d’unir leurs forces, permettra des progrès en vue d’un meilleur résultat contre le RPL », a déclaré Bashiri.

LE CHANGE DU JOUR

La Boutargue du Soleil en vente sur ISRAEL CHRONO entre 11 et 88 € le kilo

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :