Bonnes Nouvelles

Le Prix européen de la prévention des drogues 2016 décerné à un jeune israélien : « du café noir à la place de l’alcool »

Le Prix européen de la prévention des drogues du Groupe Pompidou « est décerné tous les deux ans (depuis 2004) à des projets innovants dans ce domaine, qui sont menés par des jeunes pour des jeunes.

Le Prix vise à sensibiliser davantage à l’importance de la participation active des jeunes dans la réduction des dommages liés aux drogues et dans l’amélioration de hygiène de vie des citoyens et des communautés d’Europe. Il s’attache à reconnaître les projets de prévention des drogues de qualité qui incluent des approches innovantes.

Le Prix est décerné par un Jury de sept jeunes de toute l’Europe. Agés de 16 à 21 ans au moment de leur nomination, ils établissent les règles et procédures du prix et évaluent soigneusement les projets soumis, avant de procéder à la sélection des lauréats qu’ils auront estimés être capables d’impliquer véritablement les jeunes à mener des actions de qualité en matière de prévention des drogues.

Il y a en tout 47 Etats membres du Conseil de l’Europe  :

Albanie, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark,Estonie, Finlande, France, Géorgie, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Moldova, Monaco, Monténégro, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Roumanie, Fédération de Russie, Saint-Marin, Serbie, République slovaque, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, « ex-République Yougoslave de Macédoine », Turquie, Ukraine, Royaume-Uni.

Et les autres Etats membres du Groupe Pompidou sont Israël et le Maroc ».

Parmi les gagnants, se trouve un étudiant israélien de 19 ans, Guy Sherman qui a proposé son projet  en proposant de rencontrer des dizaines de jeunes qui ont rencontré l’alcool et les drogues et qu’ils avaient l’intention de consommer. 

Sherman a commencé à travailler sur le projet à l’école secondaire :  « J’ai mis au point un modèle qui croit que l’alcool et les drogues ne sont pas un problème, mais un symptôme chez les jeunes qui prouve les grands problèmes, les problèmes comme le manque de confiance, les problèmes de gars qui n’étudient pas dans un établissement d’enseignement, les jeunes qui ne disposent pas d’un moyen de s’exprimer et font usage de drogues et d’alcool », a déclaré Sherman dans une conversation de Venise, en Italie, où il a reçu le prix et un chèque de 5000 €.

Le jeune étudiant a recruté 20 jeunes volontaires. Chaque vendredi, ils se sont rendus dans les cafés, des jardins à travers le pays, afin de persuader les adolescents de boire du café noir à la place de l’alcool.

« Nous nous sommes assis avec eux pour créer un cadre positif, et les soutenir et ne pas les laisser avec eux-mêmes », explique t’il, « il ne faut pas les excommunier de la société, voilà comment nous leur fournissons une alternative qui ne soit pas la drogue et l’alcool, et leur permettre d’être vraiment eux-mêmes ».

Sherman admet que les jeunes sont d’abord sceptiques concernant ce café noir mais ils sont d’accord en insistant un peu. Au début, les gens pensaient que nous étions des gars bizarres. Après tout, qu’est-ce que tu fais le vendredi soir avec un stock de café noir ?

Le temps est passé et une amitié s’est créée entre les bénévoles et les gars et la relation très profonde de sorte que chaque vendredi soir, nous recevions des messages: « Guy, qu’est ce qui se passe avec le café, où es tu » ?

L’idée est simple mais authentique, c’est pour cela que le centre Pompidou a décerné un Prix à ce jeune israélien avec une volonté de fer pour aider d’autres jeunes de son âge.

Guy Sherman a remporté  « Prix de prévention », décerné dans le cadre de la compétition internationale annuelle dans le domaine de la drogue et l’alcool au Groupe Pompidou, le forum multidisciplinaire du Conseil de l’Europe.

La candidature de Sherman en tant que représentant du concours pour l’État d’Israël a été déposée par l’Autorité Anti-Drug Israël, et son projet a été choisi parmi 47 autres projets.

C’est la première fois qu’un représentant d’Israël gagne ce type de prix.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :