L'Actualité dans le Monde

Porte-parole du Secrétaire général des Nations unies : « La grotte des patriarches à Hévron est le mandat de l’UNESCO »

Le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, affirme que son patron ne s’engagera pas dans une bataille avec l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) sur la grotte des patriarches et la vieille ville d’Hébron.

Recevez tous les matins dans un seul courriel nos dernières infos !

Les deux sites sont devenus des sites du patrimoine mondial «en voie de disparition» à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Comité du patrimoine mondial à Cracovie, en Pologne, prévue pour le 2 au 12 juillet.

Vendredi, lors d’une conférence d’information, le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré aux journalistes que son patron est « désireux de voir … les problèmes critiques qui sont traités dans les négociations directes entre les parties ». Cependant, Guterres ne veut pas intervenir directement chez les Palestiniens et tente de désigner la ville d’Hébron comme un « site du patrimoine mondial en péril ».

Stephane Dujaaric a refusé de commenter la tentative actuelle de l’Autorité palestinienne de prendre le contrôle du site via l’UNESCO: « C’est une question qui sera traitée par l’UNESCO », a-t-il déclaré. « C’est leur mandat. »

L’Autorité palestinienne a réussi à prétendre que la «force d’occupation» (Israël) a effectué un mur de béton «dangereux» et exceptionnellement grand à la grotte des patriarches. En fait, Israël a fait un ajout minimal au site qui a été coordonné avec le waqf islamique de Jérusalem, selon Ynet .

Lors de la réunion, le comité composé de 21 membres débattra de la question de savoir s’il faut inscrire les sites dans l’ «État de Palestine». Si cet effort réussit, il marquera la première fois qu’un site sacré juif qui contient des maisons de culte juives en vertu du contrôle israélien est enregistré auprès de l’Autorité palestinienne.

« Le Secrétaire général estime que les questions clés entre Israël et les Palestiniens doivent être traitées dans des négociations directes », a déclaré Dujaaric à des journalistes vendredi.

(Lors de la réunion d’octobre 2015 à Paris, le conseil d’administration de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) avait adopté une résolution affirmant que la grotte des patriarches et la vieille ville d’Hébron sont «une partie intégrante de la Palestine» sans aucun lien vers Israël.)

Guterres n’était pas encore secrétaire général des Nations Unies à cette époque. Néanmoins, Dujaaric a ajouté que son patron a décidé à chaud cet avis, notant « Je pense qu’il était, franchement, critiqué par certains pour sa décision qu’il a pris sur cette résolution ».

Quant à ce qui pourrait arriver lors de la réunion du prochain mois,: « Je ne vais pas commenter spécifiquement quelque chose qui doit encore se produire ».

La grotte des patriarches, où les patriarches bibliques et les matriarches sont censés être enterrés et la ville elle-même, une des quatre villes saintes juives mentionnées dans la Torah est l’un des sites les plus sacrés du judaïsme. La grotte est également sacrée pour les musulmans, qui vénèrent le lieu de sépulture d’Abraham et d’Isaac.

Les efforts incessants de l’Autorité palestinienne pour délégitimer le lien historique d’Israël avec ses racines géographiques et spirituelles sont simplement une manière différente de faire la guerre, a déclaré l’Ambassadeur d’Israël à l’UNESCO, Carmel Shama HaCohen.

« C’est une continuation claire des attaques et des votes indignés à l’UNESCO concernant Jérusalem, le Mont du Temple et le Mur du Kotel », a commenté HaCohen dans un communiqué.

« Israël respecte les sensibilités musulmanes et assure la liberté de culte, l’ordre, la sécurité, et le développement d’infrastructures soutenant les sites saints.

« Non seulement l’essence même de leur revendication est scandaleuse, mais aussi la manière dont les Palestiniens accusent l’Israël de diffamation de sang qui ne s’est jamais produite ».

L’achat par Abraham de la Cave et de la ville dans laquelle elle se trouvait, afin d’enterrer les restes de sa femme, Sarah, est clairement consigné dans la Bible, souligne HaCohen.

La zone de la ville où se trouve la grotte reste sous le contrôle israélien, sur la base de l’accord connu sous le nom de Protocole d’Hebron de 1997, signé par Israël et l’Autorité palestinienne dans le sillage des Accords d’Oslo.

Si l’Autorité palestinienne ignore les Accords d’Oslo, pourquoi Israël doit suivre ces gestes de bonne volonté à Ramallah?

CAMPAGNE POUR SAUVER LE SITE

La nouvelle législation européenne ne nous permet plus aujourd'hui de financer correctement le site. Sans votre aide, le site fermera prochainement. Une participation de 5 €/mois serait la bienvenue !Malgré tous nos efforts, c'est la dernière solution pour vous donner une information quotidienne.

VIA PAYPAL (Sécurisé): ICI
VIA CB (Sécurisé) : ICI 
1 Comment

1 Comment

  1. Anonyme

    19 juin 2017 at 10 h 44 min

    Arrête l’alcool ou plus La CC

Laisser un commentaire

To Top