Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
L'Actualité France/ Europe

Le Parlement suisse a voté contre le financement de BDS

Le Parlement suisse a prit une décision positive dans la lutte contre le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël) et a adopté une motion dans laquelle le gouvernement » doit modifier les lois, les ordonnances et la Suisse sont invitées à ne plus subventionner même indirectement, les projets de coopération au développement par les ONG impliquées dans des discours antisémites, de haine ou d’actions, ou des campagnes BDS (boycott, désinvestissement et sanctions) ».

Le site Monitor, une organisation qui surveille le parti radical anti-Israélien qui se cache derrière la défense des droits de l’ homme a salué la décision parlementaire.

Olga Deutsch, Directeur de l’Observatoire de l’Observatoire européen des ONG, a déclaré : « Ces développements positifs aujourd’hui en Suisse sont un précédent important dans la lutte sérieuse contre BDS et ses campagnes de haine, anti-paix et anti-normalisation ».

NGO Monitor est un institut de recherche qui porte sur l’analyse du financement gouvernemental des pays aux ONG actives dans le conflit israélo-palestinien, fournissant des informations détaillées et entièrement référencées aux décideurs et aux médias.

En particulier, le vote parlementaire a porté sur le financement du gouvernement suisse aux ONG directement par le Ministère des droits de l’homme et du droit international humanitaire (administré par l’Institut de droit à l’ Université de Birzeit à Ramallah et le cabinet de conseil NIRAS en Suède).

Ce cadre fournit un financement de base aux organismes, dont certains sont directement affiliés avec le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP), un groupe terroriste désigné comme tel par les Etats-Unis, l’UE, le Canada et Israël.

De 2013 à 2016, le Secrétariat a fourni un total de 2,38 millions de $ à des organisations directement affiliées avec le FPLP, tandis que la contribution du gouvernement suisse représentait environ un quart du budget total du Secrétariat.

Le Secrétariat distribue 56% de son budget aux ONG qui préconisent des campagnes BDS contre Israël. Le mouvement suisse a également déclaré « qu’à travers le discours de haine, il est compris, par exemple, que les campagnes menées par les ONG peuvent être considérées comme des provocations de groupes impliquant des conflits souverains ».

35 % de réductions sur les produits de la Mer Morte pour les hommes

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :