Général

ParaSonic, basé à Tel Aviv lance un dispositif qui tue les poux et leurs œufs d’un seul coup avec des ondes ultrasonores

Au fur et à mesure que l’année scolaire se profile, la menace des contaminations de poux à la tête inquiète les parents et les enfants.

ParaSonic, basé à Tel Aviv a développé un dispositif qui tue les poux et leurs œufs d’un seul coup, sans l’utilisation de produits chimiques qui peuvent provoquer une résistance des poux.

Pour ceux qui n’ont pas eu le plaisir de rencontrer ces crapins ravissants, les poux de tête sont de minuscules insectes qui vivent sur le cuir chevelu des humains – ils préfèrent le confort de la nuque et derrière les oreilles et laissent des lentes ou des œufs qui s’attachent aux cheveux comme de la colle. Les symptômes sont les démangeaisons lorsque le cuir chevelu réagit à la salive des poux. Les poux et les lentes peuvent être vus en séparant les cheveux ou avec un peigne très fin.
La plupart des gens attrapent les poux d’autres personnes, habituellement des enfants, en contact direct.

Les pratiques préventives comme le rasage de la tête pour les enfants infectés peuvent aussi être des situations stressantes à la fois pour les parents et les enfants.

ParaSonic développe toujours le design final de son produit, qu’il espère lancer au deuxième trimestre de 2018, initialement en Israël et aux États-Unis. Le dispositif médical, dont Tavor a déclaré avoir déjà obtenu l’approbation de la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA), se compose d’un instrument sonic portatif avec un peigne fin à l’avant.
Le dispositif émet des ondes ultrasoniques à faible énergie sur le cuir chevelu qui atteint les poux et les œufs et les tuent.

‘La technologie à ultrasons n’est pas nouvelle’, a déclaré Tavor.
‘Mais l’idée de l’utiliser pour les poux comme nous le faisons est nouvelle’. La société a enregistrée un certain nombre de brevets, a-t-elle dit.

Le produit est équipé d’un émetteur à ondes ultrasoniques, un chargeur, deux peignes jetables et un gel. Les utilisateurs devront démêler le cuir chevelu, frotter la zone traitée avec le gel, puis peigner les cheveux avec le dispositif électronique.
Malheureusement, il n’y a toujours pas de répit au processus de peignage.

Les peignes devront être remplacés après chaque traitement et les kits de suivi seront vendus uniquement avec le gel et les peignes utilisés au besoin, a expliqué Tavor. Les kits de suivi coûteront quelques dollars, a-t-il dit, alors que le kit de démarrage, avec l’appareil lui-même, peut coûter jusqu’à 100 dollars. Le prix final n’a pas encore été fixé, ont-ils dit.

Le public ciblé sera à la fois clinique – avec un instrument plus grand prévu pour une utilisation professionnelle – et les utilisateurs finaux qui pourront acheter le produit dans leurs magasins locaux, a déclaré Tavor.

L’entreprise a été fondée en 2014 par Mor Cohen,37ans, aujourd’hui chef de l’exploitation, qui a souffert de piqûres de poux quand elle était petite et a vu les souffrances de ses amis et de leurs enfants.

ParaSonic a recueilli 1,6 million de dollars la semaine dernière auprès d’un investisseur privé des États-Unis, après avoir recueilli 3 millions de NIS            (environ 836 000 $) de l’incubateur NGT3 et du scientifique en chef israélien du ministère de l’Économie et de l’Industrie.

NGT3 est un fonds de capital-risque avec des partenaires européens, américains et israéliens qui visent à investir dans des start-ups technologiques de pointe qui ont un agenda social.

ParaSonic cherche à augmenter de 2 millions de dollars supplémentaires, car il va maintenant sur le marché avec son produit, a déclaré Tavor. Il a également appelé le ministère de l’Éducation en Israël à adopter une approche plus agressive dans la lutte contre les infections de poux.

‘Même après le traitement, les enfants israéliens ont de nouveau des poux parce que leurs amis ont des poux’, a-t-il déclaré. Il incombe au ministère de veiller à ce que le problème des poux soit abordé dans les écoles maternelles, avec quelqu’un sur les sites pour effectuer des contrôles réguliers, a-t-il déclaré.

L’infection par des poux est une question d’hygiène personnelle défectueuse sous la responsabilité des parents, a déclaré le ministère de l’Éducation dans un commentaire par courrier électronique.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top