Judaïsme

Les supermarchés ouverts le Shabath à Tel Aviv :  » L’Etat d’Israël n’est pas juif sans observer le Shabbat »

La Cour suprême a statué ce mercredi en faveur de l’ouverture des magasins, des centres de loisirs et para-pharmacies à Tel Aviv le Shabbat. La décision, écrite par la Présidente du tribunal Miriam Na’or, a déclaré que la loi 2014 édicté par la municipalité de Tel-Aviv est « équilibrée, et prend en considération les divers droits, l’image de la ville et l’état du jour de Shabbat. »

Le règlement municipal a d’abord porté sur trois domaines: le port de Tel-Aviv, le port de Jaffa, et l’Hatahana et centre commercial. Ensuite, le conseil municipal a approuvé un permis contrôlé pour tous les supermarchés restés ouverts le jour du shabbat, basé sur une clé géographique. À ce moment-là, le ministre de l’Intérieur Gideon Sa’ar (Likoud) est intervenu et a stoppé cette loi. Depuis lors, une succession de ministres de l’intérieur, religieux et laïcs, se sont passés la balle sur cette question, jusqu’à ce que le tribunal intervienne.

Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai a félicité la Cour de sa décision, en déclarant: « Comme je l’ai dit il y a quatre ans, Tel Aviv-Yafo a été et restera libre ».

Le Président de la Knesset et du Comité des enquêtes publiques, Yisrael Eichler (United Torah Judaïsme) a dit à la radio militaire israélienne mercredi :

 » Mon coeur est avec les propriétaires des magasins qui ont été privés de leur gagne-pain par la Cour suprême. Hélas, pour gagner leur vie, ils devront faire face à la concurrence dans un marché sans retenue durant le shabbat, et ils seront tentés de travailler le jour du shabbat, ainsi comme des esclaves « .

« L’Etat d’Israël n’est pas juif sans observer le Shabbat et non démocratique sans respecter la loi », a conclu Eichler. « Il y a une règle du Shabath et il est dommage que la Knesset bancale et lâche n’a pas encore légiférée contre les décisions de la Cour suprême qui falsifient l’intention du législateur en fonction de l’ordre du jour. »

Le député Bezalel Smotrich (Habayit Hayehudi) a publié une déclaration disant que la décision du tribunal est grave et dangereuse, et sera suivie par la profanation de masse du Shabbat dans d’autres municipalités.

« La profanation de Shabbat endommage le caractère juif de l’État et blesse les valeurs sociales importantes », a déclaré Smotrich, tout comme son collègue Haredi, qui a dit que cette loi crée l’esclavage moderne afin de répondre aux besoins égoïstes d’un groupe social qui insiste pour faire son shopping le jour du shabbat.

Smotrich a demandé à ses collègues de la coalition Haredi d’exiger que le Premier ministre Netanyahou détermine que si la Cour suprême endommager le statut religieux du pays, il serait remédié immédiatement par la législation.

Vous avez un peu de temps libre ? Nous avons besoin de bénévoles pour une seconde lecture de nos articles : sud.israel@yahoo.fr

LE CHANGE DU JOUR

1 Comment

1 Comment

  1. eliezer

    20 avril 2017 at 20 h 50 min

    il y a un D. ieu et tout a un prix cela aussi ce payera ! Que D. ieu nous protège ! la bénédiction n’est pas dans l’argent qui rentre, mais dans l’argent que l’on est obligé dépenser

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :