Antisemitisme et Antisionisme

Une organisation néo-nazie suédoise perturbe une conférence des survivants de la Shoah, la police refuse d’intervenir et de protéger les gens sur place

L’organisation néo-nazie « Mouvement nordique » a interrompu la conférence des survivants de la Shoah à travers le pays, et la police a refusé de fournir la sécurité sur les lieux, selon l’envoyé d’Israël dans le pays nordique.

L’ambassadeur, Isaac Bachman, qui a 29 ans d’expérience au sein du ministère des Affaires étrangères, a écrit cette situation dans un câble diplomatique au ministère à Jérusalem.

Le Mouvement de la résistance nordique néo-nazi en Suède est connu pour ses activités extrêmement provocatrices, en dépit d’être une petite organisation de 200 militants au plus.

Ils ont une idéologie clairement raciste et antisémite, et ses membres ont planifié leurs activités pour causer plus de friction et recevoir plus de couverture médiatique.

Comme on peut s’y attendre, le Mouvement de la résistance nordique nie la Shoah et considère absurde le témoignage de ses quelques survivants.

Dans le cadre de sa campagne visant à perturber les conférences des survivants, la dernière date d’il y a trois semaines, quand un survivant de la Shoah, qui a vécu en Suède pendant des décennies, a partagé ses expériences personnelles avec le public.

Les membres de l’organisation ont protesté devant la salle, ont parlé et ont distribué des tracts aux participants qui répandent leur idéologie de négationnistes. Les « documents d’information » étaient totalement faux. Des confrontations verbales successives se sont détériorées dans un combat physique.

Parce que ces conférences sont devenues des objets de provocation, les dirigeants des écoles ont demandé plus de sécurité de la police. Jusqu’à présent, cette demande n’a jamais eu de retour.

1 Comment

1 Comment

  1. eliezer

    19 mars 2017 at 19 07 31 03313

    la Suède après les années de promotion de la pornographie, voici les années de liquéfaction sociale, la Suède est un pays fini

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

LES ARTICLES LES PLUS LUS

To Top