L'Actualité dans le Monde

NRG | Netanyahou rejette le plan de sécurité de Trump déjà utilisé dans le passé par l’administration d’Obama dans l’initiative de paix

Israël rejettera le plan de sécurité du général John Allen, si les États-Unis le proposent à nouveau, selon une source politique de haut niveau, sur NRG, suite aux rapports selon lesquels l’Administration de Trump révise l’évaluation d’Allen.

Recevez tous les matins dans un seul courriel nos dernières infos !

Selon Ha’aretz, l’envoyé spécial du président Donald Trump au processus de paix israélo-palestinien, Jason Greenblatt, a tenu un certain nombre de rencontres avec les négociateurs de la paix de l’administration Obama, notamment le général et lieutenant américain John R. Allen qui avait proposé un plan de sécurité détaillé par l’équipe d’Obama-Kerry pour le lendemain de la création d’un Etat palestinien.

Le plan d’Allen n’a jamais été rendu publique et est il resté classé défense. D’anciens responsables ont conseillé aux personnes de Trump de remettre sur la table ce projet dans toute future négociation israélo-palestinienne, car il offre des dispositifs de sécurité solides pour Israël.

Il y a quelques semaines, le président Trump a nommé le colonel Christopher Bowman à la retraite de l’US Air Force à un poste de haut niveau au Conseil de sécurité nationale des États-Unis. Bowman a été l’un des principaux participants à la conception du projet Allen de 2014, que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense, Moshe Ya’alon, ont rejeté complètement.

Une source proche de Netanyahou a déclaré à NRG que le Premier ministre répondrait de la même manière si l’Administration Trump lui présente le schéma d’Allen ou une dérivée de celui-ci.

Selon des sources non officielles à l’époque, le plan Allen a décrit une variété de mécanismes de surveillance du renseignement visant à prévenir la terreur dans le futur État palestinien et à protéger la frontière d’Israël et la Jordanie (le long de la vallée du Jourdain) contre les infiltrations hostiles. Il a appelé à la présence temporaire de Tsahal le long du fleuve de la Jordanie, sans porter atteinte à la souveraineté palestinienne. Les États-Unis allaient assister à la surveillance au sol et dans l’air, en fournissant une technologie de pointe (achetée chez Elbit?).

Au cours des dernières semaines, Netanyahu a clairement précisé dans les réunions publiques et fermées que, dans les circonstances géopolitiques actuelles au Moyen-Orient, il s’oppose au retrait des forces de Tsahal de Judée et de la Samarie ou au déracinement des localités juives. Netanyahou a fait des remarques similaires lors d’une cérémonie marquant les 50 ans de de la présence israélienne en Judée-Samarie. « Tout le monde a le droit de vivre chez lui, et personne ne sera déraciné de sa maison », a déclaré Netanyahu.

CAMPAGNE POUR SAUVER LE SITE

La nouvelle législation européenne ne nous permet plus aujourd'hui de financer correctement le site. Sans votre aide, le site fermera prochainement. Une participation de 5 €/mois serait la bienvenue !Malgré tous nos efforts, c'est la dernière solution pour vous donner une information quotidienne.

VIA PAYPAL (Sécurisé): ICI
VIA CB (Sécurisé) : ICI 
Click to comment

Laisser un commentaire

To Top