Antisemitisme et Antisionisme

Le nouveau maire élu de Hevron est un terroriste qui a tué 6 juifs pendant Shabath en 1980

Comment peut-on réagir à ce titre du site l’AP: «Le maire palestinien en Cisjordanie balaye son passé violent»?

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER GRATUITE !

Le maire en question est Tayseer Abu Sneineh, qui vient d’être élu maire d’Hébron comme candidat au Fatah.

Le vendredi 2 mai 1980, à 19h30, le jeune professeur de mathématiques, Abu Sneineh, faisait partie d’un groupe terroriste qui a assassiné six juifs et blessé 20 autres alors que le groupe rentraient des services de prière de Shabbat à Hébron. Ils ont été attaqués avec des tirs et des grenades des toits et de la rue alors qu’ils étaient entrés dans une petite allée.

Ce fut l’attaque la plus meurtrière de Judée et de Samarie depuis 1967.

L’attaque a été soigneusement planifiée avec un style militaire. Les terroristes ont étudié la route et lors du moment du retour des fidèles dans leurs foyers dans l’ancienne clinique médicale de Hadassah, un vendredi soir , ils ont été attaqué dès que les juifs sont apparus dans le passage étroit. Les gardes de sécurité israéliens dans l’ancienne clinique ont immédiatement répliqué par le feu.

En septembre 1980, quatre membres d’Al Fatah dont l’un d’entre eux avait été formés en Union soviétique ont été arrêtés et accusés de meurtre. Deux d’entre eux ont été arrêtés en essayant de fuir d’Israël vers la Jordanie. Six autres ont été accusés d’aider les terroristes en leur fournissant l’hébergement et le transport.

Abu Sneineh a reçu une peine d’emprisonnement à perpétuité pour sa part dans les meurtres, mais a été libéré trois ans plus tard dans un échange de prisonniers avec l’OLP et déporté en Algérie. Ensuite, Oslo est arrivé, et l’OLP, qui était sur son lit de mort, a été relancée par le gouvernement Rabin au nom de la paix. De toute évidence, le bras terroriste de l’OLP qui est la Fatah n’a jamais exprimé de remords pour ce massacre à Hébron ou tout autre meurtre.

En parlant à l’AP (ASSOCIATED PRESS) , Abu Sneineh « a haussé les épaules face aux critiques », et a déclaré que l’attaque était justifiée. Sur Facebook, le Fatah a félicité le nouveau maire d’Hébron, exaltant son meurtre de 6 Israéliens (traduction de Palestine Media Watch): « Le candidat numéro 2 sur la liste du Mouvement du Fatah aux élections du Conseil municipal de Hébron – héros de l’opération Daboya Tayseer Abu Sneineh – l’un des héros de l’opération Daboya le 2 mai 1980.  »

« Ils étaient tous des colons armés et des soldats, pas des femmes ni des enfants », a déclaré Abu Sneineh à l’AP. « Nous les avons attaqués avec des armes à feu et des grenades à main. Nous voulions envoyer un message aux colons que c’est notre ville et qu’ils doivent partir « .

Tant pour l’aspiration à la paix.

Maintenant, on s’attend à ce que, « compte tenu de 150 ans de colonisation sioniste en Israël » (selon leurs mots), les meurtriers arabes soient fiers de leur travail sanglant. Mais voici qujourd’hui comment l’ AP présente ce contexte:

« Hebron est la ville la plus peuplée de Cisjordanie, sainte aux musulmans et aux juifs, où plusieurs centaines de colons israéliens nationalistes vivent dans des groupes fortifiés au milieu de 170 000 habitants palestiniens.

« Les Palestiniens doivent souvent traverser des points de contrôle militaires pour se déplacer dans la région et la proximité des deux populations a transformé la ville en un point de violence. Hebron a été l’épicentre de nombreuses attaques palestiniennes ciblant les Israéliens au cours de la dernière année et demie.

« Les Palestiniens veulent reprendre la Cisjordanie, capturés par Israël en 1967, comme le cœur d’un futur État indépendant et disent que les colonies juives sont illégales – une position qui a un large soutien international. »

« Israël dit que la présence de ses colons est justifiée par une ancienne connexion juive à Hébron qui revient aux jours du patriarche biblique d’Abraham ».

Question: L’AP pourrait-t-il décrire de manière aussi stérile et éloignée du contexte le massacre de Daesh en novembre 2015 à Paris? Le massacre de l’aéroport de Bruxelles? Une autre épreuve de tir en Europe? Est-ce qu’ils représenteront les victimes là-bas de manière similaire à leur description de six juifs qui sortent de la synagogue un vendredi soir dans le cadre de «plusieurs centaines de colons israéliens nationalistes ui vivent dans des batiments fortifiés»?

« Nous l’avons élu parce qu’il est notre fils, le fils de la vieille ville, et il connaît notre souffrance et nous sommes confiants qu’il va résoudre nos problèmes », souligne Mohammad Jabir, à un barbier de 64 ans originaire d’Hébron.

En ce qui concerne le nouveau maire, l’AP rapporte: «Depuis 63 ans, Abu Sneineh a déclaré qu’il a mis sa vie en tant que militant derrière lui et qu’il se concentre sur la réalité difficile de gouverner dans une ville divisée. » Il dit qu’il s’est engagé dans les accords de paix Avec Israël, mais prévient que s’ils n’entraînent pas la création d’un Etat palestinien, «les Palestiniens auront le droit de retourner à la lutte armée». En outre, «Il croit que la seule solution serait que les colons partent.  »

Nous sommes vraiment à Judenrein, comme l’ancien terme nazi décrivant une zone purifiée de sa présence juive.

2 Comments

2 Comments

  1. eliezer

    15 juin 2017 at 14 02 45 06456

    la soit disante Josette. elle déjà n’a rien à faire sur ce site 1. 2 les Juifs sont sur leurs terres et 3 aux Arabes de dégager !

  2. Joy Josette Varvaro

    15 juin 2017 at 14 02 13 06136

    les colons ARMES QUI VONT PRIER ??? ils N’ONT RIEN A FAIRE a HEBRON !

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top