Antisemitisme et Antisionisme

Le nouveau jeu pour les enfants de Gaza appelé « Atteindre Jérusalem » en tuant les Juifs de Ashdod, Natanya …. !

Un nouveau jeu pour les enfants appelé « Atteindre Jérusalem » a été lancé récemment à Gaza, créé par un producteur de médias Gazaoui qui travaille pour le Hamas et au ministère de l’Intérieur et visant à « renforcer la culture militaire et l’amour du djihad pour les enfants ». Le jeu est la version connue des serpents et échelles dans lesquelles l’objectif des joueurs est d’atteindre Jérusalem. Les « échelles » qui amènent les joueurs plus proches de la ligne d’arrivée sont des tunnels et les roquettes fabriquées par le Hamas, comme des fusées R160, M75 et S55, alors que les « serpents » qui font obstacle à leurs progrès sont les chars des FDI et des hélicoptères. Le conseil d’administration est illustré par de combattants du Hamas à l’affût de l’ennemi, en attaquant, et en rampant à travers les tunnels, ainsi que des photos des villes en Israël, comme Tibériade, Ashdod, Acre, Haïfa, Jaffa, Ramleh et Safed, où les Palestiniens vivaient avant la fondation d’Israël et où beaucoup d’entre eux demande de retourner.

Comme mentionné précédemment, le jeu a été créé par un producteur de médias Gazan, Muhammad Ramadan Al-Amriti, qui travaille au ministère de l’Intérieur du Hamas. Al-Amriti, qui est aussi le directeur de la société de production Shams, a produit et réalisé plusieurs vidéos glorifiant le Hamas et son activité militaire. Il a dit que le but du jeu est d’inculquer des valeurs de patriotisme, le courage et le respect des principes nationaux et renforcer la valeur de retour parmi les enfants des réfugiés palestiniens.

Al-Amriti a écrit sur sa page Facebook : Le jeu « Atteindre Jérusalem » est un élément important dans l’éducation correcte [de nos enfants] dans un proche avenir… Nous avons créé ce jeu pour que les enfants n’oublient pas leurs villes d’origines et afin d’établir [ces villes] dans leur conscience, et aussi afin de renforcer la culture militaire des enfants et l’amour du djihad. Le but du jeu… est d’enseigner aux enfants les noms des villages palestiniens occupés et des villes, de sorte que [nos] enfants sachent que le retour à la patrie ne sera atteint que par la résistance et le jihad ».

Ce sont des choses de ce genre qui ne nous garantissent pas de sitôt la paix. Et qu’au moins quelques-uns des enfants mignons dans la photo ci-dessus seront engagés dans une activité terroriste avant que nous le sachions.

Bientôt, qui sait ? Des cartes des 7 familles, avec les terroristes du Hamas. Il suffit de les appeler  les cartes contre l’humanité.

1 Comment

1 Comment

  1. Etienne Guillaume

    14 avril 2017 at 13 01 47 04474

    Un appel au crime raciste, tout simplement.

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

To Top