L'Actualité en Israël

Netanyaou à Bennett : des excuses immédiates ou la porte…Naftali s’excuse.

bibi3

Selon des sources proches du Premier ministre Benjamin Netanyahu, le premier ministre a exigé du président du parti « Habait Hayéoudi » Naftali Bennett « des excuses immédiates » pour ses mots envers le premier ministre lors d’une conférence à Tel Aviv Aviv  : «Le pays ne pardonnera pas au dirigeant israélien qui donnera aux Palestiniens une partie du pays et divisera Jérusalem. »

« Des sources proches du Premier ministre » soulignent que si Bennett ne s’excuse pas, « le gouvernement d’Israël ne pourra pas continuer à exister dans cette ambiance. » Cela signifie que les membres du parti «Habait Hayéoudi» devront quitter le gouvernement.

Hier, selon les rapports des médias, M. Netanyahu a appelé Bennett à une «conversation explicative, » mais Bennett est resté en Pologne et la conversation n’a pas eu lieu. Furieux, Netanyahou de son bureau a exigé des excuses publiques.

Le Bureau du Premier ministre s’est rapidement exprimé :  » Nous avons des solutions a dit Netanyahu. Le gouvernement sans Bennett pourra continuer à prendre soin de la sécurité d’Israël. Personne ne peut enseigner à Netanyahu son amour pour Israël, et la protection et la sécurité du pays qu’il veut lui apporter. Après les accusations portées par Bennett, on se demande pourquoi il s’accroche à son poste de ministre dans le gouvernement. « 

Dans la soirée, la situation entre Netanyahu et Bennett s’est encore plus détériorée. Les chaînes de télévision nationales en référence aux ministres du gouvernement ont déclaré que Netanyahu a présenté à Bennett un ultimatum: soit, il devrait s’excuser publiquement pour ses paroles adressées au Premier ministre à 10h00 le 2 Février, quand il tiendra la prochaine réunion du cabinet, ou soit, il devra quitté ses fonctions au sein du gouvernement. Cela signifierait également une sortie de tous les ministres du  parti « Habait Hayéoudi» soutenant la position et la rhétorique de Bennett.

Les observateurs ont présenté quatre scénarios possibles dans l’évolution possible au cas où le parti « Habait hayéoudi  » ne fasse plus partie du gouvernement Netanyahu:

1. Le parti Avoda pourrait faire partie du gouvernement.

2. Adhésion au gouvernement des partis orthodoxes.

3. Adhésion au gouvernement du partie « Avoda », plus les orthodoxes et la sortie du parti de Yair Lapid « Yesh Atid. »

4. Adhésion du parti « Avoda » et fusion avec Tzipi Livni « d’ATnua », qui fait partie du gouvernement.

Mais hier vers 20:30, Naftali Bennett à présenté ses excuses à Netanyahu.

Le Ministre de l’Economie a déclaré: « Certains essaient d’introduire un débat sur l’avenir de notre pays et de sa sécurité comme une attaque personnelle.  Je n’ai pas l’intention d’offenser le Premier ministre. Je respecte le chef du gouvernement, le gouvernement du pays même dans des conditions difficiles, quand parfois nous avons la responsabilité de le soutenir et de critiquer si nécessaire. C’est ma responsabilité. La diffusion de la souveraineté palestinienne contre des civils israéliens est dangereuse, j’ai été obligé d’exclure l’idée de l’ordre du jour. « 

Le président du « Avoda » dans le sillage de Netanyahu, a essayé de profiter de cette dispute avec Bennett. La Chef du parti Shelly Yahimovich a conseillé à Netanyahu de faire entrer le parti « Avoda » pour l’aider en cas de futurs désaccords avec Bennett.

Ensuite hier vers 22:00, certains journaux israéliens, y compris le Jerusalem Post ont offert leur version des faits. Bennett a expliqué sur son compte Twitter qu’il ne pensait pas à s’excuser, mais simplement expliqué sa position, mais le bureau du Premier ministre a déclaré qu’ils percevaient ses paroles comme des excuses. En tout cas, la crise gouvernementale a pris fin sur ce point.

Vous avez un peu de temps libre ? Nous avons besoin de bénévoles pour une seconde lecture de nos articles : sud.israel@yahoo.fr

LE CHANGE DU JOUR

Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :