Bonnes Nouvelles

Netanya sera la première ville en Israël avec des voitures sans chauffeur

voiture autonomes

Suite à un accord de recherche conjoint entre Israël et les Etats-Unis, dans lesquels les deux pays cherchent à révolutionner le transport des voitures sans conducteur, il a été décidé que le programme se déroulera en deux ans. C’est la ville de Netanya qui a été choisie et sera le premier pays à mettre en œuvre le programme.

L’accord a été signé à Washington entre le ministre des Transports israélien Yisrael Katz et son homologue américain, Anthony Fuchs, pour la réalisation de la prochaine révolution : les voitures autonomes.

Il existe déjà des créateurs qui ont des modèles de voitures autonomes, mais l’accord entre les deux pays pour établir les paramètres de sécurité, les règlements de transport, la coexistence avec d’autres voitures et la formation des pilotes est freiné par des problèmes juridiques et infra-structurels.

Selon l’accord, les deux pays vont investir conjointement 20 millions de dollars pour l’ouverture d’un centre de recherche à Netanya, consacré à ce sujet. Le centre emploiera 80 scientifiques, 40 de chaque pays et comprendra tout ce qui concerne la voiture autonome, selon le modèle de Google et Apple aux États-Unis. En outre, les technologies israéliennes seront intégrées, comme Mobileye.

Netanya a été choisie pour être la ville hôte pour le Centre et fournir l’infrastructure pour lancer l’expérience, car elle offre des conditions idéales en tant que moyen de circulation automobile.

Comment fonctionnent les voitures autonomes ?

Cette voiture représente une nouvelle révolution des transports selon le ministre des Transports, Anthony Fuchs, «L’industrie automobile israélienne a investi et pris des risques dans les nouvelles technologies. Le public américain ne comprend pas assez que la créativité vient d’Israël et qu’elle est déjà intégrée dans leur vie ».

La voiture autonome se compose d’un « conducteur électronique », comprenant des ordinateurs qui collectent des informations de l’environnement grâce à des capteurs et indiquent les directions de voyage à la voiture. Le moteur est électronique. Il permettra de réduire les coûts économiques et environnementaux. La vitesse est limitée à 40 kilomètres heure aux États-Unis, et devrait l’être aussi en Israël.

Une caméra avec des capteurs sera installée dans le plafond, avec la technologie GPS intégrée.

Click to comment

La liberté d'expression est aujourd'hui, un droit, laisser votre commentaire

LES ARTICLES LES PLUS LUS

To Top