Banniere AlyaexpressNews 975 sur 150 Graphiste.
Coopération internationale

Le Ministre du renseignement Katz: « La plus grande source de renseignements des Etats-Unis est Israël »

Le ministre des Transports Israël Katz, qui est aussi ministre du Renseignement, a déclaré au Makor Rishon, ce vendredi que « les chefs de renseignement américains disent qu’ils reçoivent plus de renseignement d’Israël que tous les autres alliés des États-Unis réunis ».

En fait, les sources de renseignement israéliens disent que la collaboration entre les services clandestins américains et israéliens a augmenté au cours des dernières années, en dépit de la relation trouble entre le président sortant Obama et le Premier ministre Netanyahou.

Selon le rapport Makor Rishon, toutes les agences de renseignement d’Israël maintiennent des missions permanentes aux États-Unis, avec des équipes de travail régulières qui coordonnent régulièrement des informations et partagent des informations sensibles de chaque côté.

Le directeur de l’Agence nationale de sécurité des États-Unis , Michael Rogers aurait visité Israël en Mars 2016 pour discuter de la coopération en matière de la cyber-défense, en particulier en ce qui concerne les tentatives d’infiltration iraniennes et du Hezbollah.

En Avril 2016, le secrétaire américain à l’Energie, Ernest Moniz a dit que les États-Unis pourraient apprendre de «l’approche avant-gardiste» d’Israël par rapport à la sécurité cybernétique.

En Juin 2016, Israël et le Département américain de la Sécurité intérieure ont signé un accord de partage de la cyber-défense et de l’information du renseignement, une initiative américaine qui comprend plusieurs pays occidentaux.

Selon un rapport de 2013 sur Guardian, il y a un protocole d’entente (PE) entre la NSA et l’agence Signit d’Israël (ISNU), les «actions NSA de renseignement brut, y compris les données des Américains avec Israël», ce qui signifie que la NSA partage régulièrement des informations brutes et les données qu’il recueille avec Israël, sans retirer des informations sur les citoyens américains.

The Guardian a noté que, malgré le fait qu’Israël ne fait pas partie des cinq principaux pays impliqués dans le partage de surveillance avec les États-Unis  et la Grande-Bretagne, l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande, reçoit toujours les mêmes données brutes complètes que les autres proches alliés .

N'oubliez pas de commander votre drapeau d’Israël pour

Yom Haatsmaout

(selon les dimensions de votre choix) !

Cliquez ICI

 
Click to comment

Laisser un commentaire

To Top
%d blogueurs aiment cette page :